0

1ères plongées : Bali

Isa , le 30 avril 2014 23:05

Bali....un vrai petit coin de paradis...sur terre 

mais aussi sous l'eau!!!

Notre baptême de plongée, nous l'avons vécu à Bali, lors de vacances en 2011. Après m'être pas mal renseignée, nous nous étions décidé pour le club Atlantis International Diving, situé à Sanur. Ce club avait très bonne réputation sur les différents sites et forums que j'avais consulté et effectivement nous n'avons pas été déçu!!!

Nous sommes arrivés en Indonésie, un jour avant de commencer la plongée, dans l'idée d'avoir un minimum d'acclimatation avec le climat tropical balinais. Nous avons profité de cette journée pour étudier le DVD et les livres fournis par le club (sur un PC, gracieusement prêté par le club de plongée).

Et puis, le grand jour est arrivé...enfin! Une navette est venue nous chercher à notre hôtel de bon matin et au club, nous avons fait la comnnaissance de nos 2 instructeurs: Ange (un français pur souche) et Sean (anglo-saxon très discret, mais aussi très pro, qui vous rassure en 10 secondes quand vous êtes sous l'eau!!). Nous avons également rencontré les 2 autres couples qui nous ont accompagné pendant cette formation. Les choses sérieuses ont alors commencé; Nous avons repris avec Ange, les points principaux du DVD et des livres, afin que tout soit parfaitement limpide avant de passer à la pratique.

La pratique justement, nous l'avons commencé l'après midi même, en piscine, après un bon lunch pris en commun. En milieu protégé, les exercices se sont succédés pendant en tous cas 2 heures: gérer la respiration sous l'eau avec le détendeur, vider son masque, travailler la flotabilité...Bref, une manière sécurisante de se familiariser avec le matériel et le milieu.

Le soir, en rentrant à l'hôtel, autant dire que l'on était farci de fatigue et que nous avons retrouvé le chemin de notre lit avec une joie non dissimulée!!

Le lendemain, nous avons pris la route, toujours par le biais d'une navette du club, pour Tulamben, au nord de Bali. Après 2h de route à travers les rizières en terrasse, les montagnes..., nous sommes finalement arrivés à l'hôtel-club de plongées, en bord de mer, avec une magnifique terrasse/restaurant en surplomb de la plage et des bungalows, sommaires mais propre et plutôt confortables.

 Après s'être installé, on a enfin, enfilé les combinaisons, passé le Stab...et on est passé à l'eau!!! Ce fut...incroyable et un peu angoissant au départ... d'un seul coup, on n'est plus dans ce milieu rassurant qu'est la piscine, c'est le grand bain! Sincèrement, cet état d'esprit n'a duré que le temps de voir passer le 1er ban de poissons multicolores....et là, c'est devenu merveilleux!!! Tout paraissait serein, calme, à sa place!! Les poissons vivaient leurs petites vies, paisiblement et nous, nous pouvions les observer tranquillement. Pour cette 1ère plongée, nous sommes restés dans ce magnifique jardin de corail et nous avons réitéré les exercices vus la veille, vers 10 m de fond, avant de continuer à nous promener en essayant de nous stabiliser en flotaison neutre!!! Autant dire mission impossible pour cette 1ère sortie où j'ai allègrement gaspillé ma réserve d'oxygène en batiffolant (c'est le terme exact quand on voit, sur la vidéo, comme je brasse et tente de m'orienter avec mes bras, comme en natation!!!), déplorable habitude qui aura nécessité plusieurs plongées avant de disparaître enfin... La plongée est un monde d'où le stress est banni et où tout se réalise avec calme et sérénité!

Les 3 autres plongées que nous avons effectués pendant ce stage, se sont toutes déroulées dans le même esprit, alliant exercices d'apprentissage et découverte du site.

L'une d'elle est cependant restée dans les annales, comme une de nos plus belles expériences de jeunes plongeurs.

Le site de Tulamben est réputé pour l'épave du Liberty, qui garnit ses fonds marins d'un incroyable support pour tout un ecosysthème tropical, juste fabuleux!! Torpillé en 1942 par la marine japonaise, ce cargo américain avait été remorqué sur la plage de Tulamben, avant d'être envoyé par le fond, lors de l'erruption du Mt Agung en 1963. Il est actuellement échoué par -5m de fond jusqu'à -30m, et se trouve être une aire de jeux incroyable pour les plongeurs qui observent de près: pieuvre, raie pastenague, poissons anges, ban de carangues, nudibranches divers, gorgones, patates de corail géantes...

On accède au site par la plage, en longeant le fond...alors majestueusement, la proue du bateau apparait, imposante et gigantesque, dans les eaux bleues turquoises de l'océan pacifique. Un spectacle qui vous chavire le coeur, en tous cas, ça m'a fait chaviré le mien!! Et toujours, dans un calme olympien...enfin si on exclue les dizaines de plongeurs, venus aussi découvrir cet endroit unique. Il faut bien le reconnaître le Liberty est quelque peu victime de son succès, quand nous y sommes allés en septembre c'était vivable...Cependant, j'ai eu des échos de plongeurs déçus, parce que le site peut-être à la limite de la saturation parfois!!!

A la fin d'une journée aussi riche en émotions, nous nous sommes replongés dans nos livres sur L'Open Water, afin de passer "l'examen théorique"...juste avant de prendre l'apéro!!! Ce fut un moment d'intense concentration pour certain, mais au final, on a bien assuré tous les 2 et on a réussit haut la main! 

On a diné, discuté un moment encore avec Sean et Ange et puis, nous sommes partis retrouver Morphé, nos chambres et le bonheur intégral de tomber sur un nouvel ami, juste devant la moustiquaire, pas encore déployée de notre lit...un cafard géant!!! Rien de tel pour trouver un charme incomparable à la technique de l'emballement: nous, lit matelas, drap...dans la dite moustiquaire, surtout que le cafard, on l'a vu se barrer par un interstice dans le mur et...on ne l'a plus jamais revu!!! Bref, le flip total de la petite bête qui monte, qui monte ...

Malgré tout on a passé une nuit géniale, aucune surprise animale désagréable au réveil. Un solide petit déjeuner plus tard, on est repartis pour une plongée fabuleuse vers le Liberty. La dernière sortie faite à Tulamben, on l'a fait dans le jardin de corail ou nous avons passé le côté pratique de notre diplôme (exercices répétés depuis 2 jours mais cette fois en mode examens): réussit pour tous les 2!

En fin d'après midi de ce 2ème jour à Tulamben, nous sommes repartis pour de nouvelles aventures sous marines...direction les ìles Gilis, en face de Lombok, et plus spécifiquement, Gili Trawangan!! 

0

Et si ça n'arrivait plus qu'à nous ?

Isa , le 24 avril 2014 15:15

Jusqu'alors nos vacances étaient pensées, organisées, planifiées. Je réservais les hôtels (et je précise bien : les hôtels) dans lesquels nous allions séjourner; la chambre d'hôtes, l'auberge de jeunesse, voir le camping ne nous étaient pas vraiment familliés (voir totalement inconnus). En deux mots, il faut bien le dire, nous ne sommes pas encore (j'ai bon espoir qu'à la fin de ce voyage ce ne soit plus le cas!) des pros dans le monde du voyage  en mode backpacking, des astuces de routards, de la débrouillardise pour ne pas se faire bêtement plumer...Bref, on fait encore partie de cette, si joyeuse catégorie, qu'est le gros touriste de base, vers lequel l'arnaqueur de base, également, se sent irrémédiablement attiré.

Bon, sans fausse modestie, nous ne sommes pas nés "de la dernière pluie" et nous avons conscience de notre handicap... Ca ne fait pas tout mais au moins nous sommes vigilant! Nous nous attendons à payer au départ 10 fois le prix de tout, à nous retrouver embringuer dans des endroits où nous ne voulions pas nécessairement nous rendre car le site est "fermé", l'hôtel réservé "n'existe plus", la traversée de la douane nous aura pris 3 fois plus de temps car le bakchich n'était pas à sa place dans le passeport...

Du coup, on s'est dit que l'on allait vous faire profiter de nos mauvais plans, galères de toutes sortes... afin que l'on soit les derniers à se faire pigeonner. Et dans la même idée, on essaiera de vous faire partager, a contrario, tous les bons plans, les bonnes adresses que nous rencontrerons lors de notre périple.

0

Itinéraire - Budget : le duo infernal

Isa , le 22 avril 2014 12:44

Quand nous nous sommes finalement décidés sur le projet de réaliser un tour du monde, rapidement, s'est posée la question de l'itinéraire et invariablement, de notre budget, l'un n'étant pas envisageable sans l'autre...

Tout d'abord, nous voulions partir une année mais la liste des destinations s'allongeant, ça ne nous intéressait pas de faire l'impasse sur certaines destinations ou de devoir courir pour tout voir... Le stress, toujours le stress, non merci... au contraire, nous voulions prendre le temps de connaître les pays, les gens, avoir éventuellement l'opportunité de se poser à un endroit, quelques semaines, afin d'approfondir nos contacts avec les locaux, vivre à un rythme quasi routinier, juste dans l'idée de "sentir" le pays!

Du coup, nous avons décidé... de ne pas décider!! Nous savons dans quel sens nous allons partir, mais ni vraiment où, ni combien de temps, la LIBERTE! Bon, évidemment la liberté a un prix et nous n'avons pas un budget à rallonge. Après avoir comptabilisé la vente de notre appartement, de nos biens, nos économies...nous avons pu évaluer au mieux nos possibilités de voyage.

Seulement, cette somme, bien que rondelette, ne nous permettait pas de voyager plus d'une grosse année, une année et demi en faisant vraiment attention et en n'étant pas trop regardant sur les aspects pratique et le confort... Du coup, il a bien fallut trouver une astuce, et c'est là que nous avons eu l'idée de passer nos diplômes d'instructeur de plongée, via la fédération PADI.

Ayant déjà expérimentés cet organisme, nous sommes tous les 2 certifiés Padi Adanced Open Water Diver, il ne présente que des avantages: c'est une fédération reconnue internationnalement, l'acquisition des connaissances et du savoir faire pour être instructeur, peut s'obtenir relativement rapidement (quelques mois, même si biensûr, l'expérience reste primordiale et l'expérience s'acquiert avec le temps...mais bon), enfin si vous couplez le diplôme avec une 2ème voir une 3ème langue (anglais pour moi et j'espère espagnol, à terme; rien pour Alex dans un 1er temps mais l'anglais, assez rapidement)...alors là, c'est le top .

Le métier de plongeur instructeur est un domaine professionnel où les pros ne restent pas en CDI pendant des années, au même endroit; (enfin sans généraliser, il y a aussi des plongeurs engagés dans un club du bout du monde et qui vont y passer 15 ans) mais globalement, il s'agit plutôt d'un monde de globetrotters, donc parfait pour ce que nous projetons de faire. En outre, de ce que nous avons pu constater pendant nos précédents voyages/plongées à l'étranger, les instructeurs francophones sont recherchés car pas mal de français, québécois veulent apprendre la plongée, ou s'y initier pendant leurs vacances, mais sous réserve de comprendre ce qu'on leur explique!

Bref, on s'est dit que nous pourrions allier le plaisir au travail et utiliser la plongée comme source de revenu minimal (on ne devient pas riche en étant plongeur instructeur), nous permettant de fait, de rester quelques temps à un endroit donné, sans vider notre compte voyage.

Du coup, on a décidé de commencer notre voyage par la Thailande et plus spécifiquement Koh Tao. Cette île est réputée pour ses écoles de plongées et par le biais d'un Internship/stage de 4 mois et demi, nous voulions transformer notre petite expérience de plongeur loisir, en solide références et connaissances de plongeurs référents! Au moment où j'écris ces lignes, nous commençons la formation dans moins de 2 mois, je vous dirai si cette idée s'est avérée judicieuse...ou pas!

En résumé, nous nous sommes orientés vers un voyage commençant par l'Asie et plus spécifiquement la Thailande; puis le Cambodge, car obligé de prendre un billet d'avion de sorti du territoire thailandais pour obtenir le visa triple entrées (qui nous permet de rester 6 mois dans le pays) que nous convoitions, et après... on verra bien! Ce sera selon les opportunités de travail qui se présente et si pas de travail et bien nous prendrons le temps de découvrir le Vietnam, le Laos, la Chine (si nous arrivons à avoir un visa), sans doute serons nous au Népal en mars prochain, mais rien n'est moins sûre!

0

Banque, Assurances... un mal nécessaire!

Isa , le 15 avril 2014 18:17

Après: la santé, le contenu de nos sacs, nous nous sommes attaqués au casse tête de l'assurance voyage et de la banque qui nous accompagneraient pendant notre périple.

Ce fut long et douloureux...

Tout d'abord, la banque.

Nous sommes traditionnellement tous les 2, des clients du CIC; après moultes recherches sur internet, avoir pris les avis de globe-trotters aguerris, plusieurs alternatives se profilèrent mais nous fûmes malgré tout, assez vite confortés dans quelques certitudes!!

-Il faut impérativement se fendre de 2 cartes bancaires: une Visa et une Mastercard. Une de chaque réseau, c'est impératif au cas où l'un des 2 tombe en rade. Se retrouver sans moyens de paiement au fin fond de nulle part... euh non merci!!!

-Beaucoup de Tourdemondistes prennent une banque "classique" et une, spécifiquement sur internet, du genre Boursorama, Hello Bank... Nous avons longuement hésité, le principal attrait de ces banques sur internet, réside dans le fait que les frais de gestion sont gratuit ou alors la carte, elle même ne vous coûte rien... bref c'est financièrement plutôt intéressant. De plus, si l'un de vos comptes se bloque, il vous reste toujours l'autre compte, dans l'autre établissement bancaire. Cependant, il faut souvent, ou bien justifier d'un salaire pour pouvoir ouvrir un compte (donc pour nous, c'était mort!!), ou bien déposer 5000/10000 euros sur un livret d'épargne. Cette solution ne nous enchantait pas vraiment ... sans doute un vieux réflexe du "haro sur le tout virtuel" où aucune personne physique n'est jamais au courant ou responsable de rien!!!

Finalement, nous avons ouvert 2 comptes distincts au CIC, avec leur offre Cap Transat, tous les paiements et retraits hors zone euros sont exonérés de frais bancaires de notre banque (biensûr pas des frais de change ou des frais collectés par la banque du pays), on peut faire jusqu'à 12 virements vers une banque étrangère, là encore sans frais...Bon cela à un coût certain en comparaison des banques sur internet, mais comme nous voulions faire notre formation de plongée, nous savions devoir faire de gros virements pour payer la formation et rien que les frais, économisés à cette occasion, nous remboursaient la 1ère année de cotisation.

En outre, nous avons opté pour une Visa Premier : son assurance est plus intéressante et ses plafonds de paiement plus élevés mais biensûr, elle coûte aussi plus cher... et une Mastercard classique sur le 2ème compte. Nous nous sommes fait des procurations réciproques (ainsi qu'à ma mère, de manière à ce qu'elle puisse régler directement auprès de la banque les éventuels problèmes qui pourraient se présenter). De fait, nous ne devrions pas nous retrouver bloqué ou à court de liquidités.

Ce n'est pas la solution la moins onéreuse mais c'est celle qui nous a semblé la plus proche de nos attentes...

L'assurance, maintenant...

Tout le monde vous dira que la Visa Premier vous propose une assurance voyage de très bonne qualité...et c'est tout à fait vrai mais pour une période maximale de 90 jours par an; partant 2 ans, c'était beaucoup trop court!!!

Après pas mal de recherches sur le net, avoir comparé les différentes options des assurances voyages, nous nous sommes finalement décidés pour Chapka Assurances, c'était le meilleur rapport qualité prix (72 euros pour les 2/mois) pour les options que nous recherchions: aller/retour pris en charge en cas de problèmes familiaux grave, bonne couverture pour les soins hospitaliers dans le monde (les USA étant en option), c'est aussi une assurance qui vous couvre sur une période d'un mois si vous revenez dans votre pays (en suivie d'une pathologie déclarée à l'étranger)...

La plongée, considérée comme un sport extrême, nous a demandé une assurance complémentaire et du coup, comme tout bon plongeur qui se respecte nous avons souscrit 2 contrats auprès de DAN (16 euros /pers/mois).

Le site Voyage autour du monde est bourré d'infos super pertinentes qui nous ont bien aidé dans nos choix, avec pleins de tableaux comparatifs et un tas d'infos pertinentes.

1

Et la santé, dans tout ça?

Isa , le 7 avril 2014 19:50

Bien entendu, on ne part pas au bout du monde comme on va en vacances au Cap d'Agde... La crême solaire ne peut pas être la seule protection/santé à prendre dans son sac de baroudeurs.

Il a bien fallu aller chez le médecin et plus spécifiquement, un spécialiste des maladies tropicales. Après avoir fait le topo ensemble des endroits où nous comptions nous rendre...

(le médecin:"-Alors quels pays pensez vous traverser? Moi, regardant la planisphère au-dessus de son bureau:"-Thailande, Cambodge, Laos, Vietnam, Chine, Australie, Nouvelle Zélande..." Ce fut limite jouissif de se dire que bientôt on irait dans tous ces endroits!!!)

...Bref, après avoir énuméré un bon tiers des pays de la planète, le médecin nous recommanda une liste de vaccins (qui pour le coup, était bien moins sexy!) impératifs contre: la fièvre jaune, les hépatites A et B, la rage...

Ne pensant pas nous rendre sur le continent africain, nous avons pu échapper à quelques uns de ces "poisons nécessaires".

Je dois bien dire, qu'après avoir lu certains posts sur certains blogs, je me voyais bien rabrouer le médecin et ses piqures, afin de ne pas "me farcir le corps" de microbes plus ou moins mort et aussi d'économiser quelques centaines d'euros (Et oui, certains sont très chers et pas remboursés par la Sécurité Socuiale)!!!

La 1ère visite chez le spécialiste m'a rapidement fait déchanter, il lui a suffit de me dire que la rage, quand on n'est pas vacciné, est mortelle dans 100% des cas, pour que du coup, les 3 injections, nécessaires à ce vaccin, ne me semblent plus si inutiles. Pour être, d'ailleurs, un minimum complet concernant cette maladie: il faut savoir que le vaccin se compose de 3 injections qui, si contamination il y a, ralentissent la propagation du parasite, le temps de se rendre à l'hopital le plus proche afin de se faire injecter les 2 dernières doses, elles, curativent. En outre, je pensais naïvement que seule une morsure de chiens enragés pouvaient être contaminant pour l'homme, mais en fait, la griffure d'un chat, la "léchouille" affectueuse d'un chiot malade suffisent à transmettre le microbe à l'homme. Du coup, j'ai préféré ne pas prendre ce risque et payé les 3X35 euros du vaccin.

Des arguments tout aussi pertinent m'ont convaincu pour l'encéphalite japonaise (même si elle est moins répandu que le Palu ou la Dengue et qu'elle coute une petite fortune:104 euros par injection et il y en a 2!!), la fièvre typhoïde, l'hépatite A, la fièvre jaune. Pour cette dernière, il faut savoir que certains pays interdisent l'entrée sur leur sol à tout touriste ne pouvant produire un carnet de vaccination international, justifiant du vaccin de la Fièvre Jaune (en plus, celui ci est presque raisonnable en terme de coût: 46 euros en 1 injection mais comme il s'agit d'une forme atténuée du virus qui est injectée... et bien, il vaut mieux être sûre, d'abord, de son système immunitaire). J'ai profité de toutes ces injections, pour remettre à jour tous les vaccins que l'on fait dans l'enfance et qu'on oublie de réactiver en étant adulte: DTPC (Diphtérie, Tétanos, Polio, Coqueluche), Hépatite B, Alex a complété sa propre liste avec le BCG et le triple vaccin: Rougeole/Oreillons/Rubéole.

Un petit tableau récapitulatif ne serait peut-être pas du luxe!!!

Vaccins Validité Prix
Rage (3 injections) A vie 35 euros /injections 
Fièvre jaune (1 injection) 10 ans 46 euros
Encéphalite japonnaise (2 injections)  A vie (avec 1 rappel au bout d'un an)  104 euros/injections
Fièvre Typhoïde (1 injection) 3 ans   75 euros (couplé avec 
Hépatite A (1 injection) 5 ans (avec rappel au bout de 6 mois)  Hépatite A)
DTPCA (1 injection) 20 ans Gratuit
Hépatite B (2 injections) 10 ans Gratuit
Rougeole/Oreillons Rubéole (1 injection)  A vie Gratuit
BCG A vie Gratuit

Voilà, pour les vaccins...

Notre médecin nous a aussi prescrit des ordonnances pour des médicaments préventifs contre le Palludisme, contre la Turista, contre les Cystites (j'y suis sujette, malheureusement)...et un dossier très complet sur la manière la plus efficace de se prémunir contre la Dengue (transmis par un autre moustique pas très très sympa) !

Ce fameux dossier conseille de bien se couvrir à l'approche du coucher du soleil, donc manches longues, jupe longue ou pantalon et beaucoup, beaucoup de répulsif super agressif contre ces damnés moustiques. D'ailleurs à ce sujet, les produits trouvés dans le pays sont souvent bien plus efficace que ceux vendus en zones non-tropicales. Le médecin nous a parlé aussi d'imprégner les vêtements et les moustiquaires avec un produit (en l'occurence Insect Ecran) qui ne part qu'au bout de 2 mois (même avec des lavages à 40°).

Des conseils qui, au final, tiennent plutôt du bon sens...

Pour finir, je vous dirai que nous avons également pris une trousse de 1ers secours avec pansements, antiseptiques... des comprimés de Micropure afin de purifier l'eau et de la rendre potable, une moustiquaire chacun pour emballer le matelas et passer une nuit sans cafards, blatte, araignée et autres joyeusetés de ce type!!!

A cela, l'inoubliable crême solaire, bio de préférence, histoire de ne pas polluer la nature...

Finalement, méfiance envers les moustiques est Le conseil number one; le soleil n'est pas notre ami et le climat tropical humide n'est pas le meilleur allié pour une cicatrisation des petits/gros bobos que l'on peut se faire en voyage !

0

Nos sacs à dos

Isa , le 1 avril 2014 14:01

Partir à l'aventure pour, en tous cas 2 ans, c'est magnifique... mais que sommes-nous sensés emporter? Dans quel type de sac? D'ailleurs: sac à dos ou valise? Devons-nous prendre des vêtements pour chaque type de temps, en prévisions des différents climats et saisons rencontrés? Et le nombre de paires de chaussures? Et le côté high tech: ordinateur ou pas?

Dans un 1er temps, on se sent un peu dépassé par l'ampleur du problème: il est évident que se promener avec plus de 2 valises par personnes paraît parfaitement crétin!!! Mais, en même temps, que prendre? Comment choisir? Pour ce faire, je dois dire que les blogs de mes petits camarades "tourdemondistes" expérimentés, m'ont bien aidé.

Tout d'abord, nous avons rapidement abandonné l'idée des valises.

En effet, on ne s'imaginait pas crapahuter sur les routes défoncées d'Amériques du sud ou supportant la mousson en Asie avec des valises à roulettes!! Nous nous sommes donc décidés pour des sacs de randonnée à grandes contenances, robustes et fabriqués pour supporter tous les types de temps. Facile à porter, s'ils ne sont pas trop chargés (le mien pèse 19kg et c'est déjà trop), ils sont donc résistant et à toutes épreuves!

 Du coup, voilà à quoi ressemble notre "maison" pour 2 ans:

Dans le détail:

Isa:                                                              Alex:

Sac AirContact 50+10 AirContact pro 65+15
Sac jour Lowepro Photo Daikin
     
Vêtements 2 Jupes short 2 Pantalons Tech
  2 Panta court Jean
  Pantalon tech Panta court
  Jean  2 chemisettes MC
  Robe bleue stretch 1 chemise ML tech
  2 T-shirt ML tech Veste coupe vent 
  4 Débardeurs 4 paires chaussettes tech
  Pull gris ML 3 paires chaussettes 
  4 T-shirts MC  7 boxers
  4 paires de chaussettes tech 2 Maillots de bains
  4 paires de chaussettes  1 T-shirts MC tech
  10 culottes 4 T-shirt MC fantaisie
  5 Soutient-gorges T-shirt ML tech
  1 maillot de bains 1 pièce Pull ML
  1 maillot de bains 2 pièces Débardeurs
  Veste coupe-vent Bermuda
  Foulard
  Short+T-shirt de nuit

 

   

 

Hygiène 3 Serviettes micro fibre  3 Serviettes micro fibre
  Trousse de toilette Trousse de toilette
  Savon Dr bronner Mousse à raser
  Dentifrice /Brosse a dents Après rasage
  Shampoing Rasoir
  Déo Déo
  Rasoir /Pince à epiler Gel cheveux
  Peigne Brosse à dents de voyage
  Crème solaire/hydratante Moustiquaire
  Coton tiges/visages Lunette bis
  Coupe ongles/lime à ongles Trousse 1ers secours
  Lait demaquillant Micropure
  Mascara waterproof Anti-pallu
  Crayon noir Anti-tourista
  Pince à cheveux Anti-cystite
  Elastiques cheveux Anti moustique en bombe
  Barrettes  
  Moustiquaire  
  Pillules contraceptives  
     
Divers Trousse couture Basket de trail Salomon XR Mission
  Sifflet Tong
  Couteau suisse Sac de couchage
  Corde à linge Sac à viande
  Sac de couchage Casquette
  Sac à viande 1 cadenas
  Sandales Sac avion pour Deuter
  Basket de Trail Asics Pochette securit papier/money
  Tong pour la douche G palemo
  Lunette de soleil/Casquette
  Carnet de note /crayon
  2 Cadenas
  Sac avion pour Deuter
  Bouchons oreilles
  Pochette securit papier/money
  Sacs ziploc
  Calculatrice
  Masque de plongée + Tuba
     
High Tec. Appareil Reflex Canon 600D Ordinateur portable Lenovo
  Objectif Sigma 18-125 Appareil compact Fujifilm Finepix
  Objectif Canon 70-300 Caméra HD GoPro+Caisson
  2 filtres UV Caisson plongée GoPro
  Filtre polarisant Filtre rouge GoPro
  Filtre niveaux de gris Carte SD 64G
  Adaptateur de filtre Transformateur tension
  2 cartes SD 4G Lecteur MP3 Sony
  Nettoyeur capteur/souflette Chargeurs divers
  Batterie supplémentaire  
  Tablette Asus Nexus 7  
  Téléphone Samsung  
  Chargeurs de batterie divers  
     
Admin.Div. Passeport Passeport
  2 Carnets de vaccination 2 Carnets de vaccination
  10 Photos d'identité 10 Photos d'identité
  Ordonnances Palu & Cystite Certificat assurance
  Certificat d'assurance Carte + carnet de plongées
  CB CIC Visa Premier CB CIC Mastercard Gold
  Carte + carnet de plongées Ordonnance Palu
  Visas Visas

 

Voilà!!! Je crois que je n'ai rien oublié...Je vous dirai, tout au long du voyage si, tout nous a été utile ou non, si certaines choses ont été renvoyé...

 

Article en lien : Nos sacs à dos après dix mois de voyage


Powered by BlogEngine.NET 2.0.0.36 - Log in
Original Design by Laptop Geek, Adapted by onesoft & Yome NetSan