0

Hong Kong avec les détails pratiques

Isa , le 20 avril 2015 12:36

Bonnes adresses:

 

Germany Hotel

Flat D2, 6 Floor, Block D, Chungking mansion,36-44 Nathan Road,

Tsim Sha Tsui, Hong Kong

Tarif pour 1 nuit: 38 euros ; il s'agit d'un hôtel bien placé, dans le bâtiment géant et labyrinthique de Chunking Mansion... Comme tous les hôtels du complexe, les chambres sont minuscules, la notre faisait 2.5m sur 3 avec une SDB privative de 1m2!!! Le tout très propre, sans petit déjeuner mais franchement rapport qualité/prix, cohérent pour la ville. Ne pas craindre les vendeurs à la sauvette au rez, on a jamais eu le moindre problème. Le bâtiment est vraiment très bien situé, à 5min à pied des quais, des différents markets et le métro est au pied du building.

Ticket de métro:

Hong Kong est très bien desservie par un reseau de métro, bus...qui quadrille la ville jusqu'à l'aéroport, (il y a même un service de métro spécifique pour Disney) à des prix presque raisonnable. 

Compter environ 8 euros: aéroport-Chunking Mansion en 45 min, avec un bus à impérial, hyper pratique et qui permet de voir une bonne partie de Koolown et des nouveaux territoires

Au début de notre périple, nous avions opté pour l'option Octopus card, qui se prend à l'aéroport, se recharge un peu partout et permet de payer tous les transports en commun, et quelques petits achats dans certains magasins. Le solde et le dépot fait à l'achat vous sont restitués quand vous rendez la carte (pour nous ce fut à l'aéroport) 

Disney:

Ticket d'entrée à la journée: 53 euros pour un adulte, c'est grosso modo le même prix qu'à paris mais le parc est vraiment petit!!! Mais bon, ça reste Disney

Ce que l'on a aimé:

-Le côté métropole ultra moderne

-La géographie tourmentée de l'île

-Le mélange des genres: asiatique/européen

-Disney

-La skyline la nuit, avec toutes les lumières

- L'animation du quartier de Soho

 

Ce que l'on a moins aimé:

-Les prix, quand même globalement plus élevé que dans le reste de l'Asie

-La taille ridicule des chambres d'hôtel avec des prix, là encore relativement cher

 

Articles en lien : Hong Kong La Chine en mode British
 Hong Kong avec les détails pratiques

0

le Viêtnam, la paix retrouvée...so friendly!

Isa , le 19 avril 2015 09:45

Notre petite escale hongkongaise se terminant, nous avons atterri à Hô Chi Minh City ou Saigon pour un périple d'un mois en terre vietnamienne. 

Saigon est une capitale économique moderne qui a gardé quelques attributs coloniaux mais franchement, c'est relativement anecdotique ! Ça pourrait se résumer à la poste, le marché couvert et la mairie....tous restaurés genre "comme neuf" Du coup, c'est vrai que si vous rajoutez une pagode vieille de 150 ans, le musée de la guerre (qui devrait être rebaptisé le musée de la propagande !)...et bien vous aurez fait grosso modo le tour de ce qu'il y a voir à Saigon! 

Et pourtant, nous y sommes restés 6 jours! Il y règne une douceur de vivre tellement agréable; c'est vraiment une capitale que nous avons aimé. Les hôtels bon marché, du district 1, sont d'excellente qualité à des prix ultra modiques, on trouve des restau aussi bien vietnamiens qu'européens, et surtout les vietnamiens sont des gens paisibles, apaisés et ce, malgré une guerre civile de près de 40 ans et si souriants et amicaux! A contrario d'autres pays que nous avons visité, les vietnamiens n'essaient pas perpétuellement de vous vendre quelque chose, s'ils vous voient perdu, ils vont s'empresser de vous aider et littéralement, ils vivent dehors. Le soir, en fin d'après midi, après leur travail, on remarque des hommes et des femmes de tout âge, se retrouvant dans les parcs de la ville avec toute la famille, pour suivre un cours de Taï Chi, s'exercer à la flûte, guitare, faire les devoirs, pique niquer, jouer au badminton, faire du vélo....bref, se rassembler et partager! C'était déjà un style de vie qui nous avait interpellé au Cambodge mais là-bas, la misère restait malgré tout palpable... Au Vietnam, les gens clairement ne roulent pas sur l'or et le niveau de vie est évidemment à mille lieux du notre, mais la classe moyenne travailleuse, paraît plus présente que dans bien d'autres pays d'Asie et la population à l'air plutôt heureuse... En tous cas, c'est l'impression que l'on en a eu.... Les enfants jouant librement dans les parcs, les vietnamiens qui respectent les règles de vie de tout un chacun, ce qui en fait un pays très agréable et facilement abordable pour les européens que nous sommes! 

District 1, le quartier touristique de Saigon ressemble un peu à Kao San Road à Bangkok en moins...thaïlandais! Nous avons beaucoup aimé l'ancien quartier français, plus proche des rives du fleuve et autour de la poste et de la mairie, plus posé, fréquenté par les locaux et les expatriés, nous avons rencontré des restaurateurs, heureux de vivre à Saigon, des locaux qui visiblement avaient leurs habitudes entre le verre de rouge et le beef steak, frites, sauce aux poivres! Bref, on s'est régalé et on s'est laissé bercer par la vie à la manière Saigon! Nous avons tout de même pris le temps de visiter le musée de la guerre....Loin de l'émotion qui nous avait saisi à Phnom Penh, ce musée reste intéressant par le simple fait que l'on nous raconte l'histoire de cette guerre mais vue par les vietnamiens! Par contre, c'est vrai aussi que la propagande communiste est omniprésente.

Finalement, nous avons pris un bus pour Can Tho, la capitale du delta du Mékong à 160 km au sud d'Ho Chi Minh City. Se déplacer au Vietnam est simple comme tout, en bus ou en avion, si vous êtes pressés! Nous avons opté pour le bus et ces derniers sont extrêmement ponctuels et très bon marché! 5 euros par personne pour faire Saigon-Can Tho, ça ne valait pas de se poser 6 mois la question! Un voyage 5 étoiles ! Après 3h de bus (et oui, là aussi les distances ne sont pas énormes mais le temps de parcours est limite drôle, genre 10h pour faire 460 km!), nous avons donc débarqué dans la capitale du sud, cernée par le fleuve et ses centaines de canaux! Là encore, la vie s'écoule paisiblement au milieu d'un immense verger! En effet, le delta vit de l'agriculture et spécialement des fruits: des mangues, des bananes, des papayes, des ananas, des fruits du dragon, des durians...et tout un tas d'autres variétés ! Tout ces fruits sont ensuite vendus sur les marchés dans les villes et villages flottants! C'est juste superbe!

Après 3 jours magnifique dans le delta, a sillonner les canaux et les marchés, nous sommes remontés vers Saigon, ou nous avons ensuite repris un bus direction Nha Trang, 460 km plus au nord pour profiter d'une baie et d'une plage a vous couper le souffle! Bien sûr, inutile de préciser que nous sommes bien évidemment aller plonger!

7

Nos sacs après 10 mois de voyage

Isa , le 14 avril 2015 08:36

Après 10 mois de voyage, c'est l'heure du bilan, concernant les affaires que l'on avait emporté de France...Tout nous a-t-il été utile? Avons nous renvoyé beaucoup de vêtements, matériels divers?

Ci dessous, le tableau que j'avais mis en ligne juste avant notre départ, en rouge ce qui a changé...

Dans le détail:

Isa:                                                              Alex:

Sac AirContact 50+10 AirContact pro 65+15
Sac jour Lowepro Photo Daikin
     
Vêtements 2 Jupes short  1 jupe  Pantalon Tech
  2 Panta court Jean
  Pantalon tech Panta court +1 
  Jean + 1 salopette renvoyée 2 chemisettes MC 1 renvoyée
  Robe bleue stretch Renvoyée en France, +4 dont 2 repartie par colis 1 chemise ML tech
  2 T-shirt ML tech Veste coupe vent 
  4 Débardeurs 2, le reste en France 4 paires chaussettes tech
  Pull gris ML 3 paires chaussettes 
  4 T-shirts MC  7 boxers 6, un perdu (ou?)
  4 paires de chaussettes tech 2 Maillot de bains
  4 paires de chaussettes  1 T-shirts MC tech
  10 culottes 4 T-shirt MC fantaisie +2
  5 Soutient-gorges 4, un perdu (ou?) T-shirt ML tech +2
  1 maillot de bains 1 pièce Déchiré donc poubelle Pull ML
  1 maillot de bains 2 pièces +2 + un short de bains 2 Débardeurs 1 renvoyé
  Veste coupe-vent Perdue et rachetée Bermuda
  Foulard +1
  Short+T-shirt de nuit Renvoyés

 

   

 

Hygiène 3 Serviettes micro fibre  3 Serviettes micro fibre
  Trousse de toilette Trousse de toilette
  Savon Dr bronner  Mousse à raser
  Dentifrice /Brosse a dents Après rasage
  Shampoing Rasoir
  Déo Déo
  Rasoir /Pince à epiler Gel cheveux
  Peigne Brosse à dents de voyage
  Crème solaire/hydratante Moustiquaire
  Coton tiges/visages Lunette bis
  Coupe ongles/lime à ongles Trousse 1ers secours
  Lait demaquillant Micropure
  Mascara waterproof Anti-pallu
  Crayon noir Anti-tourista
  Pince à cheveux Anti-cystite
  Elastiques cheveux Anti-moustiques en bombe
  Barrettes  
  Moustiquaire  
  Pillules contraceptives  
     
Divers Trousse couture Basket de trail Salomon XR Mission
  Sifflet Tong
  Couteau suisse Sac de couchage Renvoyé
  Corde à linge Sac à viande
  Sac de couchage Renvoyé Casquette
  Sac à viande 2 cadenas
  Sandales Volée, rachetée 1 paire de Crocs Sac avion pour Deuter
  Basket de Trail Asics Pochette securit papier/money
  Tong pour la douche G palemo
  Lunette de soleil/Casquette + 1 bonnet népalais en laine
  Carnet de note /crayon
  2 Cadenas 1, l'autre ?
  Sac avion pour Deuter
  Bouchons oreilles
  Pochette securit papier/money
  Sacs ziploc
  Calculatrice
  Masque de plongée + Tuba
     
High Tec. Appareil Reflex Canon 600D Ordinateur portable Lenovo
  Objectif Sigma 18-125 Appareil compact Fujifilm Finepix Achat Finepix 90 car Alex a perdu le 1er
  Objectif Canon 70-300 Caméra HD GoPro+Caisson Achat Go Pro 3, l'autre renvoyée en France
  2 filtres UV Caisson plongée GoPro Renvoyé en France
  Filtre polarisant Filtre rouge GoPro Renvoyé en France
  Filtre niveaux de gris Carte SD 64G
  Adaptateur de filtre Transformateur tension Renvoyé en France
  2 cartes SD 4G Lecteur MP3 Sony
  Nettoyeur capteur/souflette Chargeurs divers
  Batterie supplémentaire  
  Tablette Asus Nexus 7 Tous les "consommables" ont biensûr été renouvelés plusieurs fois!!!
  Téléphone Samsung  
  Chargeurs de batterie divers  
     
Admin.Div. Passeport Passeport
  2 Carnets de vaccination 2 Carnets de vaccination
  10 Photos d'identité 10 Photos d'identité
  Ordonnances Palu & Cystite Certificat assurance
  Certificat d'assurance Carte + carnet de plongées
  CB CIC Visa Premier CB CIC Mastercard Gold
  Carte + carnet de plongées Ordonnance Palu
  Visas Visas

A cela, il faut rajouter, 2 équipements complets de plongée avec en plus le matériel d'enseignement, quelques livres dont certains sont déjà repartis en France, quelques souvenirs divers qui ont suivis le même chemin que les livres... Bref, en tout quatre colis envoyés en 10 mois. Trois depuis Koh Tao, (et paradoxalement, malgré son statut d'île paumée, nos colis sont toujours arrivés sans dommages) un depuis le Népal.

 

Article en lien : Nos sacs à dos

0

Hong Kong

Isa , le 14 avril 2015 08:28
0

Hong Kong, la Chine en mode British...

Isa , le 13 avril 2015 17:13

Faisant l'impasse sur la Chine pour cause de visa et surtout de budget, nous avons néanmoins décidé de tenter la côte pacifique chinoise par le biais de Hong Kong. Une vrai mégalopole où se mixe allègrement traditions chinoises et culture anglo saxonne.

Evidemment Hong kong est une ville riche, ou plutôt une province riche. L'île de Hong Kong est environnée par la presqu'île de Koolown et les Nouveaux Territoires, bref la superficie totale avoisine les 1000km2. Nous pensions bien naïvement que comme Singapour, il s'agissait d'une zone plate...et bien pas du tout...Hong Kong est tout sauf plate!! L'île est toute valonnée et le reste de la province aussi. Cependant, avec un peu plus de 7 Millions d'habitants, Hong Kong est victime de son succès et les gens vivent littéralement empilés les uns sur les autres (Imaginez la population de la Suisse cantonnée sur 1000km2). On est dans le monde des cages à lapin, au vu du prix du m2 (environ 130000euros au m2 sur l'île), la taille de notre chambre d'hôtel semble presque surdimensionnée!! En effet, du fait de notre budget, nous avions réservé dans un hôtel bien coté sur booking.com mais qui comme tous ses congénères, se caractérisait par des chambres, certes aux dimensions standards pour le pays, mais minuscules pour nous... 2,5mX3m avec une salle de bains privative de littéralement 1m2. Au départ, on a trouvé ça drôle et puis finalement, après seulement 3 jours, ça nous paraissait franchement trop petit, limite "claustrophobique". Bref, toujours concernant nos considérations budgétaires, nous ne sommes restés que 3 jours à Hong Kong, ce périple étant plus une étape avant d'arriver au Vietnam.

Concernant la visite de la ville elle-même, 3-4 jours sont amplement suffisant. La vieille ville coloniale a été littéralement avalée par la skyline et les grattes-ciel qui longent la baie. Mais ce bord de mer est juste magnifique, parfait exemple d'architecture moderne, c'est juste fabuleux la journée... et la nuit encore plus, avec toutes les lumières de la ville.

Nous avons donc passé 3 jours très sympas, à l'opposé de nos séjours en Inde et au Népal, en terme de niveau de vie. Et il faut bien reconnaître que replonger même brièvement dans la vie trépidante d'une mégalopole, fait un bien fou! Nous nous sommes même fait un petit plaisir, le 2ème soir, sur l'île, dans ce quartier hyper sympa et très Montmarttre, dans le style, qu'est Soho, on a mangé dans un restaurant français. Un bouchon à Hong Kong! Avec, comme cerise sur le gâteau, un plateau de fromages! Vous n'imaginez pas comme on était content de retrouver le temps d'une soirée, les saveurs françaises.

Au delà des plaisirs de bouches, on a également pu admirer, un magnifique temple chinois, des parcs ingénieusement pensé au coeur de la ville, une compagnie de ferry, vieille de 100 ans, un escalator qui vous emmène depuis la ville basse d'Hong Kong jusqu'au sommet de la colline...et le superbe Service center de Lenovo, parce que le PC avait décidé de faire des siennes et coup de bol incroyable, il y avait un technical center de Lenovo à Hong Kong (à 150 euros la batterie neuve, merci Lenovo!)

Bon et puis, il faut savoir qu'à Hong Kong, il y a un parc Disney!! Et tous ceux qui me connaissent un peu, savent que je ne pouvais pas laisser passer une opportunité comme celle là, après Disney World en Floride et Disneyland Paris, le passage par le parc de Hong Kong s'imposait... Après d'âpres négociations avec Alex, nous sommes donc allés passer une journée dans le monde merveilleux de Mickey, à la sauce chinoise. Ce fut une journée géniale, pleine de rires et de moments fort sympatiques. 

Après, une dernière ballade en ville (justement chez Lenovo), nous avons finalement repris le métro pour l'aéroport d'ou nous attendait notre vol pour Ho Chi Minh City, via Shanghai !!!  

 

Articles en lien : Hong Kong avec les détails pratiques
 Hong Kong

 


0

Les système des commissions en Inde ou l'art de prendre les touristes pour des vaches à lait!!

Isa , le 12 avril 2015 12:48

Pratique courante si il en est...et néanmoins fort désagréable, le système des comissions en Inde mérite de se trouver, selon moi, dans le top ten des emmerde**** en voyage!!

Biensûr ce système n'est pas l'apanage de l'Inde, on l'a trouvé aussi au Népal, au Cambodge et même en Thailande mais l'Inde a élevé cette pratique au rang de sport national...Evidemment étant un pays au niveau de vie plutôt bas, les indiens tentent de gagner de l'argent comme ils peuvent mais en arriver là, atteint parfois des sommets qui deviennent carrément désagréable.

Un exemple, vous prenez un autorickshaw pour vous rendre du Taj Mahal-au Fort Rouge, vous négociez le prix afin d'avoir un tarif qui n'est pas 10X supérieur au tarif en vigueur et au bout de 4 min et 2 questions fatales qui sont "c'est votre 1er séjour en Inde?" et "Vous êtes de quel pays" (la 1ère question permet de situer si vous avez ou non l'habitude des pratiques locales et que vous risquez de les envoyer bouler correctement, la 2ème afin de déterminer si vous avez potentiellement les moyens ou pas...pendant le voyage Alex n'a jamais été suisse, et au vu du contexte international, je n'étais pas non plus française...nous avons été belge pendant un peu plus d'un mois!), votre autorickshaw s'engouffre dans une petite cour fermée et vous explique qu'un de ses amis tient un magasin génial, pas cher, ou la qualité est la meilleure du pays et ou vous pouvez juste jeter un oeil, juste 5 min... Biensûr quand vous rentrez dans le magasin, ou à la base vous n'aviez absolument pas prévu de vous arrêtez, les vendeurs se chargent de vous déballez la moitié de leur stock en vous servant une tasse de thé. Si vous n'êtes pas un tout petit peu averti, vous prenez en pitié ces pauvres jeunes gens qui viennent de se mettre en quatre pour vous, vous vous sentez alors obligé de leur acheter quelque chose et quand vous repartez, votre chauffeur de tuc-tuc touche une comission sur vos achats!!!

Et voilà, un exemple typique. Il en va de même avec quasiment tous les aspects de la vie du touriste en Inde, tout le monde tente de vous faire payer un peu plus afin de toucher une comission...le chauffeur qui vous amène dans un hôtel, l'hôtelier qui vous conseille un autre de ses collègues dans une autre ville... la liste pourraît être sans fin. Même quand vous vous adressez à des agences qui se vantent de ne pas adhérer à ce système, méfiez vous car ce n'est jamais le cas!

Alors, un petit conseil... Si vous partez en Inde pour quelques semaines de vacances, offrez vous les services d'un tour organisé... ça vous permettra d'éviter ses aléas, qui finissent par être fort désagréable, puisque dans ces voyages ou tout est prévu, la seule chose que vous ayez à anticiper en plus, est le pourboire (là aussi, je pourrai faire tout un article sur les pourboires en Asie, un plus qui en fait est considéré comme un dû). Il est évident qu'Alex et moi évitons au maximum ce type de voyage, du fait du coût et du manque de souplesse des plannings; vous n'êtes pas libre de vos mouvements, tout est minuté mais si vous voulez vraiment passer des vacances paisibles...Ou alors, vous avez une folle envie de vous confrontez au moeurs locales (c'est aussi ça le voyage) et dans ce cas, bon courage!

 

 

 

Articles en lien : L'Inde du nord ou le Rajasthan
L'Inde suite, le désert et les palais
L'Inde: Des monuments et des couleurs
L'Inde avec les détails pratiques
L'Inde

 


0

Le Népal avec les détails pratiques

Isa , le 7 avril 2015 15:22

Bonnes adresses:

Katmandou:

Thamel Grand Hôtel

Thamel

44600 Katmandou

Tarif pour 1 nuit: 30 euros avec les petits dej' ; il s'agit d'un hôtel bien placé dans le haut de Thamel. Plus cher que ce que nous réservons habituellement, la venue de ma mère nous a poussé à réserver quelque chose de moins rustique.

Pokhara:

Hôtel Splendid View

Gaurighat-06, Lakeside,

33411 Pokhara

Tarif pour 1 nuit: 28 euros avec les petits déj', mais de toutes façons, les 2 nuits que nous avons passé à Pokhara étaient comprises dans le forfait trek

Bakhtapur:

Shiva Guesthouse

Khuma Tole,

44800 Bhaktapur

Tarif pour 1 nuit: 15 euros avec SDB commune mais chambre sympa comme tout qui donne sur Durbar square

 

Tarif du taxi:

Course Thamel-Aéroport: 500 Roupies népalaises (800 à 1H du matin)

Course Thamel-Bhaktapur: 900 Nrps

 

A voir:

-Biensûr les montagnes, quelque soit le massif

-Les Mandalas

-Patan

-Bhaktapur

-Boudnath

-Nagarkot (si vous avez du bol et que la brume s'est levée)

-La vieille ville de Katmandou...

 

Ce que l'on a aimé:

-Le trek, le contact avec la nature

-La bienveillance népalaise

-Les cours avec Madhu

-La spiritualité 

Ce que l'on a moins aimé:

-Le bazar proverbial au départ et à l'arrivée à l'aéroport

-Le fait qu'il faut se méfier de tous les "attrape touriste" potentiel!! Genre les sociétés d'expédition de colis en Europe qui ne font pas leur travail sans un suivi réactif 

 

Articles en lien : Des montagnes, des mandalas...et des yaks
                    Le Népal ou la spiritualitée apaisée
Le Népal avec les yeux de Claire
Le Népal

 


2

Le Népal

Isa , le 7 avril 2015 15:22
2

Le Népal avec les yeux de Claire

Isa , le 7 avril 2015 02:50
Voilà le grand jour que j'aborde avec une légère appréhension, mais qui disparaît rapidement. Le voyage m'a semblé long. À Kathmandu le temps des formalités, me voilà dehors et là, panique car je ne vois ni Isabelle, ni Alex. Les taxis se précipitent pour m’offrir leurs services quand soudain mon regard s'illumine et l'angoisse disparaît, Les gamins sont là. Gros bisous, grande émotion et nous voilà dans un taxi vers l'hôtel. Plein de choses à se raconter mais dans ces moments là, on ne sait pas par quel bout attaquer!! Deux semaines à passer ensemble, c'est à la fois long et court! La découverte de la ville fut un choc. La circulation est hallucinante. Si nous sommes vigilants aux panneaux de signalisation, les Népalais sont attentifs à tout ce qui bouge. Les gens, les vélos avec leur gros chargement, les tuc tucs, les voitures, les camions les vaches, les chiens et autres animaux. Tout le monde semble vivre sa vie au rythme des klaxons. Les échoppes, toutes collées les unes aux autres, 
diffusent de l'encens pour nous faire oublier la pollution ambiante des autos et des poubelles qui gisent un peu partout dans la ville et les toiles de câbles électriques qui masqueraient presque le soleil. 
Beaucoup de misère mais beaucoup de gentillesse et de sourires. Tout le monde veut faire son commerce et c'est celui qui baissera le mieux son prix qui emportera le marché. La première journée est riche en retrouvailles et découvertes. Notre hôtel "Tamel" se situe, en plein centre, comme une véritable bulle, rassurante et protectrice.
"Namaste", a été mon premier petit mot magique pour saluer les gens. On s'installe à une table et c'est l'hésitation, la peur d'avoir la "tourista", puis j'oublie toutes mes peurs européennes et je découvre des plats aux saveurs très épicées et qui me plaisent. Je goûte leur "thé ginger lemon honey et je suis conquise pour tout le séjour. 
Les premiers jours nous avons été au temple des singes avec Isa. Alex, avec beaucoup de délicatesse, nous avait laissé seules pour ces premiers instants de retrouvailles. La traversée à pieds de Kathmandu est un mélange de dégoût et de pitié. Tant de misère, de saleté et tous ces gens qui arrivent à vivre là dedans, je me dis que nous vivons dans un autre monde bien aseptisé. Les singes ne semblent ni agressifs ni voleurs, ils vivent. Des drapeaux de prières qui s’étirent du sommet du temple aux arbres ou aux poteaux électriques en contre bas. Les temples sont propres et de petites mains s’agitent avec ces drôles de petits balais (petit manche et assez long plumeau) La boussole nous a servi pour le retour à l’hôtel. Repas, première nuit népalaise, et le lendemain visite d’un autre temple. Très propre et nous essayons d’aborder la visite dans le bon sens. Les moulins à prières, énormes, les sculptures sur bois magnifiques, des fenêtres toutes ciselées, un vrai travail d’orfèvre, tout est un peu disproportionné quand on veut rendre hommage à aux dieux quels qu’ils soient. Ce fut une journée riche en enseignements religieux. Le lendemain je me laisse guider, Isa et Alex ont préparé le treck, réservé le guide "Rabi", enfin aucun souci pour moi, que le plaisir de marcher à la conquête des plus hauts sommets, avec Isa et Alex. Katmandu Pokhara en taxi est assez mémorable par ses beaux paysages mais aussi par ce côté un peu miraculeux d'arriver à bon port. Comme dit Isa, il faut faire confiance, ce que j'ai appris rapidement. Pokhara est la ville des trecks, il y a des travaux partout, la misère semble moins présente ou mieux camouflée. Remis de notre épopée chaotique, dès la première heure nous montons sur la terrasse au sommet de l'hôtel voir le lever de soleil sur les monstres qu'on allait essayer d'affronter par n'importe quel temps.
Les dés sont jetés, départ pour Nayapul en taxi puis c'est l'aventure. Premier arrêt pour les permis d'entrer dans le parc avec toutes les formalités que notre charmant guide a exécutées. Chaque personne va à son rythme, avec son équipement plus ou moins lourd.
On voit de tout sur les chemins: des gens pieds nus avec très peu de matériel, d’autres en tongs avec des charges énormes sanglées autour de la tête qu’ils tiennent des deux mains pour éviter le frottement de la toile sur leur crâne, d’autres en ballerines où en baskets ou tout simplement en bonnes chaussures de montagne. Les Népalais sont de petite taille, assez menus et c’est toujours très surprenant de les voir avec leurs très lourdes hottes. On remonte la vallée gentiment puis après un premier arrêt photo, on demande au paysan qui accepte avec beaucoup de gentillesse. Il laboure sa petite parcelle en appuyant ses pieds nus sur le soc de sa charrue, tirée par deux yacks, on vit vraiment différemment. On repart sans savoir vraiment ce qui nous attend. Des marches, des marches à ne plus en voir la fin, les genoux et tout le reste sont mis à contribution. Notre Rabi est très gentil après un échange de sacs qu’il m’a proposé, je peux continuer et monter jusqu'à Hulleri (1960 m), notre 
première "guets house" (deux chambres avec douche toilettes et eau chaude). On oublie le rudimentaire, on pose la fatigue et les vêtements trempés et on est prêt pour un nouveau repas népalais. Le poulet qui vivait une vie tranquille sous son panier s'est retrouvé, sans l’avoir vu venir, dans une casserole avec les légumes frais du jardin pour satisfaire nos appétits de marcheurs. Et, surprise, notre guide vient nous offrir une assiette de fruits, quelle belle attention. La nuit tombe très vite, le froid aussi. Le ventre plein, le corps fatigué on plonge dans une nuit réparatrice pour reprendre l'ascension le lendemain à 6 h 30 après avoir avalé un bon déjeuner. Le temps s'annonce bien, la montée vers Ghorépani (2750 m), semble moins fatigante peut-être que notre esprit est plus focalisé sur une nature que nous ne connaissons pas (des forêts de rhododendrons géants, des petits ponts suspendus, des cascades, des bambous, des orchidées greffées sur les rhodos, les singes).
Le rythme était relativement soutenu car en début d'après midi nous étions arrivés dans notre lodge. Une bonne restauration du pays a mis fin à nos tiraillements, puis une averse de pluie et de neige nous a rassemblés dans la pièce à vivre autour du feu. Il faisait froid et on supportait les ’’polaires’’. Après avoir pris possession des lieux très rudimentaires, toilettes et douches à partager avec d’autres randonneurs, nous avons risqué une visite à la petite librairie du village. Rien n’a échappé à Isa la littéraire! Le lendemain à 4 h 30 le ciel était tout dégagé, bien équipés contre le froid la lampe frontale pour voir où on posait les pieds, nous 
escaladions les dernières marches dans la neige pour découvrir la chaîne des Annapurnas au lever du soleil. Il nous fallait une heure pour atteindre le Poon Hill à 3210 m.
Nous étions très nombreux à attendre ce moment et tous, essayions de nous réchauffer avec du thé ou une autre boisson bien chaude. Après avoir immortalisé nos exploits montagnards nous redescendons au refuge pour un bon petit déjeuner et reprendre des forces pour continuer notre marche. Les montées se rythmaient au "hop hop "de Rabi, et les descentes au "down down", les arrêts pour nous délester un petit moment de nos charges, ou pour reprendre un peu notre souffle, ou pour une pause "thé ginger lemon honey" " coffee massala" se terminaient par un "zam zam" de notre super guide, et direction Tapadani (2630 m) notre prochaine escale. Difficile, toujours beaucoup de marches, mais la découverte tous les matins de cette 
imposante chaîne montagneuse au lever du soleil était un salaire inestimable.
Chaque village avait son charme et chaque fois c'était une belle surprise. Les rencontres de toutes nationalités nous donnent encore une plus grande dimension à notre expédition. On se croise, on s'oublie et on se recroise, ainsi s'en va la vie. La marche continue avec un village solaire fort surprenant: Gandruk (1940 m). On retrouve une salle de bains avec douche eau chaude, toilettes attenantes à la chambre, enfin un brin de civilisation, on peut sentir autre chose que la sueur. Une fois dans des vêtements propres je peux apprécier l'immense panorama, le petit jardin devant la guets house et le va et vient des ânes qui est le seul moyen de transporter du matériel, puis une petite visite du village s'impose. Les marches n'ont plus de secret pour nous, nos mollets et nos cuisses ne ronchonnent plus. La soirée se passe autour d'une bonne assiette népalaise, puis la fatigue a raison de nous et sous la chaleur de la couette on sombre jusqu'au lendemain pour aller vers Tolka (1700 m). Un groupe d'allemands a envahi les locaux, assailli les toilettes et vite épuise l'eau chaude. J'ai eu beaucoup de chance mais je crois que notre guide était le roi de la négociation j'ai eu droit à une chambre avec douche et toilettes, une installation un peu précaire mais au moins il n'y avait pas la queue pour les urgences. La bière aidant, ils ont fait la fête, notre guide est venu nous chercher mais la fatigue a eu raison de nous. Le lendemain, impossible de louper le lever du soleil grâce aux allemands, pas bruyants mais causants. Après un bon ’’breakfast’’, on reprend les sacs à dos et c'est reparti pour une descente puis une bonne remontée afin de gagner notre prochaine étape. Toujours des paysages magnifiques et une vie montagnarde bien présente avec ses petits écoliers, petites jupes bleues et de magnifiques cheveux noirs noués de chaque côté par deux rubans blancs ou rouges selon les villages, et pour les petits garçons un uniforme: pantalon gris et chemise, les cheveux toujours bien lisses.
Notre dernière soirée en montagne se fait à Dhampus (1650 m). On profite de ces derniers moments à discuter avec un couple de français, à regarder un aigle magnifique par son plumage brun beige, qui tournait au-dessus des poules, à écouter les oiseaux, à faire des photos tout simplement à vivre au rythme de la nature.
Le lendemain on amorcé la descente sur Pokhara (820 m), encore une bonne dénivelée pas très bon pour les genoux d'Isa. Le fond de la vallée paraissait assez loin mais pour nous les escaliers n'avaient vraiment plus de secret. Le taxi en bas nous attendait, nous plongeant ainsi dans une réalité un peu brutale, la route cahoteuse, la circulation, la pollution, la civilisation, nous avons tout retrouvé. Nous étions au même hôtel qu'à notre arrivée, donc en pays de connaissance. Un bon massage népalais a eu raison de toutes mes courbatures et autres petites douleurs, j'étais toute neuve et prête pour un bon repas préparé par des locaux que Rabi nous avait fait connaître. Isa a mis trop de temps pour se décider à se faire masser une autre personne est passée, dommage car vraiment ça en valait la peine. La soirée fut très typique et un peu nostalgique, ça sentait la fin. L'après midi, nous l'avions consacrée à la visite de Pokhara, ses cascades, sa grotte, et son lac où nous avions navigué sur une petite barque jusqu'au temple qui se trouve au milieu du lac. Puis le lendemain le ’’mini van’’ nous attendait pour nous ramener à notre hôtel de Katmandou. Une bonne toilette, puis un bon repas et on était prêt avec tous nos projets pour le lendemain: avant dernier jour..... Nous avons visité le temple de Patan et son magnifique musée.
J'ai essayé de comprendre le boudhisme, mais il faut s'y pencher beaucoup plus pour en saisir toutes les nuances. Puis la journée a passé très vite pour chercher ce que je pourrais bien ramener, puis le dernier jour fut là, arrivé beaucoup trop vite. Il y a tant de choses encore à partager. Nous avons encore gravi quelques marches pour nous rendre au sommet d'une petite montagne pour un super point de vue sur la ville, mais hélas la pollution et le temps n'ont pas permis de voir la ville à nos pieds, on ne peut pas toujours être gagnant.
Puis nous avons visité Baktapur, un village médiéval magnifique avec ses artisans, potiers, fileuses, sculpteurs, maîtres dans l'apprentissage des mandalas (ce qui a retenu Isa et Alex pour la fin de la semaine) etc. La pluie nous a fait regagner l'hôtel très rapidement. Un orage assez violent, nous a contraint à ne plus bouger, comme pour immortaliser ces derniers instants. Notre ultime repas népalais, et voilà tout se termine, se quitter est difficile mais il faut y aller. L'avion m'attend, l'enregistrement est long et la boule dans la gorge est bien là, des gros gros bisous et voilà, le retour s'amorce. Et si c’était à refaire je referai ce chemin avec mes deux globe-trotters, et notre guide! 
C'est inoubliable.
                  Le Népal ou la spiritualité apaisée
                   Le Népal avec les détails pratiques

0

Le Népal ou la spiritualité apaisée !

Isa , le 6 avril 2015 17:25

 

Après cette bouffée d'oxygène que fut notre trek, nous avons enchaîné avec la visite de différents sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO, tous situés aux alentours de la capitale. Tout d'abord, nous avons visité Patan, ancienne capitale royale et son magnifique Durbar square, puis nous avons poursuivi nos découvertes culturelles avec le Durbar square de Bakhtapur et plus généralement la vieille ville médiévale. Enfin, nous avons terminé ce périple par Bouddnath, la grande Stupa, monument majeur du bouddhisme tibétain. Finalement, ma maman est repartie pour la France et nous avons attaqué une activité bien différente de tout ce que nous avions fait jusqu'à présent...la réalisation de mandalas tibétains, ou en tous cas une introduction à cet art!

Tout à commencer, alors que nous nous promenions tous les trois dans Bhaktapur, cela faisait plusieurs jours déjà que me trottait dans la tête l'idée de comprendre un peu plus la symbolique et la manière dont sont réalisées ces véritables oeuvres d'art que sont les mandalas. A Bhaktapur donc, on flânait quand en passant devant une énième école de peinture, je me suis dit "tiens, et pourquoi pas ici?". De fait, je suis entrée dans cette toute petite échoppe, sur 2 niveaux, l'école elle-même étant au 2ème...et là, j'ai rencontré Madhu! Madhu Krishna Chitrakar, maître peintre (maitre zen un peu aussi!) qui m'a accueillit en me demandant ce qui m'avait poussé à rentrer dans son école (plutôt qu'une autre!); je lui ai dit que je n'en savais rien mais que ma curiosité concernant cet art du mandala avait été trop forte et que je souhaitais comprendre! Après une grosse heure de conversation, nous avons donc pris rendez vous pour 3 après midi de cours, dès le lendemain (c'était une vrai chance car habituellement Madhu ne donne pas de cours à des particuliers mais uniquement à des groupes dans les monastères ou à des enfants défavorisés, sponsorisés par une association d'aide à l'éducation) 

Après avoir déposé ma mère à l'aéroport, nous sommes donc partis nous installer à Bhaktapur pour 4 jours (finalement, les 3 jours se sont transformés en 4...3, ça faisait vraiment trop juste!) avec armes et bagages. Ces 4 jours ont été juste parfait... Nous avions élus domicile dans une petite guesthouse sur la même place que l'école et le matin, après notre petit déjeuner, on partait en vadrouille dans la vieille ville, sur les conseils de Madhu qui la veille nous indiquait le ou les temples à visiter. Puis, pour midi, nous nous présentions à l'atelier le cours commençait. Nous avons chacun réalisé un mandala classique, en suivant les indications de Madhu, puis après une petite heure de concentration sur nos traits et nos couleurs, on discutait de bouddhisme (les légendes et les dieux), d'art du Népal (les symboles, les couleurs...) et plus généralement, de notre motivation profonde à faire ce voyage.

Madhu, au départ de ce cours, pensait que nous avions agit à la légère et tâchait de nous remettre sur le droit chemin; les jours passant, il a compris notre démarche et les échanges se sont fait plus profonds, sur nos attentes de la vie en général, tout cela mâtiné par sa vision de l'homme de l'est (comme il le dit lui même) et de ses profondes croyances spirituelles. Ces conversations à battons rompus ont rajouté à ce cours d'initiation aux mandalas, un petit quelque chose que nous ne risquons pas d'oublier de sitôt!!! Puis, nous nous remettions au travail et vers 15h30, c'était l'heure du thé et du goûter (des tartines de nutella). Finalement, nous achevions le cours aux alentours de 16h30-17h.

Ces échanges, Madhu lui même, nous ont vraiment touché par leurs sincérités et là encore, cette rencontre va marquer notre voyage. A l'issu du 4ème jour, nous avions fini nos mandalas. Après une dernière tasse de Masala, nous avons fait nos adieux à Madhu et sommes retournés vers Katmandou, d'ou nous avons décollé pour Hong Kong quelques jours plus tard.

Incredible India, certes mais So Beautiful Nepal!

Articles en lien : Des montagnes, des mandalas...et des yaks 
                Le Népal avec les yeux de Claire
                Le Népal avec les détails pratiques
                 Le Népal



Powered by BlogEngine.NET 2.0.0.36 - Log in
Original Design by Laptop Geek, Adapted by onesoft & Yome NetSan