0

Alex le surfeur

Isa , le 23 juin 2015 06:11

Etant dans l'obligation de poireauter une bonne semaine afin d'obtenir notre extension de visa (attendre une semaine et faire des démarches... une semaine pour 4 semaines de prolongation de visa... il y a comme un problème dans l'énoncé), nous avons donc élu domicile dans la célèbre Kuta, station balnéaire ultra touristique de Bali et La Mecque du surf sur l'ìle. 

Au départ plutôt motivée, j'ai rapidement changée d'avis quand j'ai vu la taille des vagues et le nombre de fois ou les débutants qui s'essayaient au surf, se prenaient leur planche ou alternative réjouissante, la vague dans la figure... Bref, j'ai fait ma flemmarde!!! Alex, par contre, remonté à bloc, ne s'en ai pas laissé compter et s'est lancé à l'assaut des vagues après un rapide briefing sur l'art du take off et la philosophie de la bonne vague et comment la prendre...

Et c'était partis pour 2 heures de folie dans les vagues...

Franchement, pour un débutant, c'était pas mal du tout, il a plusieurs fois réussi à se lever et à "surfer" la vague, un peu hésitant tout de même, mais le fait est qu'il y est parvenu!!!! Bon, il faut quand même relever qu'après 2 heures intensives, il avait les genoux bien écorchés et la côte qu'il s'était félée en Inde, a eu la bonne idée de se fissurer à nouveau.

On a eu une belle frayeur du coup, car le départ pour les Komodos approche à grands pas et on a bien cru que Alex ne pourrait pas plonger à cause de cette fichue côte; après une visite chez le médecin et une radio, on a eu la confirmation que sa côte était félée, qu'une semaine de calme devrait être suffisante pour que ça se resoude et que le fabuleux monde sous marin des Komodos n'attendait plus que nous...OUF!

 

Un petit clin d'oeil à Anthony et Lise qui nous ont rejoint à Kuta, en attente de visa, eux aussi et qui ont eu le courage de se lancer dans les vagues...Pas comme certaine!

 

0

Les nudibranches

Isa , le 18 juin 2015 08:38

Les nudibranches ou limaces de mer, sont de petits animaux sous marins qui se caractérisent par un corps extrèmement colorés, à l'inverse de leur cousines terriennes. Cependant, ils sont souvent très petits et donc très difficiles à repérer sous l'eau... Ceux photographiés ci dessous, ne mesure parfois guère plus d'1cm ou 2!!!

Ne sont-ils pas mignons...

0

Plonger à travers... Bali

Isa , le 17 juin 2015 04:41

Étant déjà venus à Bali il y a quelques années,  nous avions déjà une petite  idée de l'île et de ce que nous allions y trouver.  Nous y étions restés 2 petites semaines à l'époque mais avions bien remtabilisé notre temps... temples, cultures en terasse, randonnée sur le Mt Batur, baignade et passage de notre 1er niveau en plongée. C'était ici que nous avions fait nos classes sur l'épave du Liberty, à Tulamben. Quatre plus tard nous voilà de retour, en tant qu'instructeur donc avec l'expérience suffisante pour profiter de tout ce que peut offrir ce site génial!  Ainsi que plus globalement, tout le nord de Bali, riche en sites de plongée tous plus fabuleux les uns que les autres.  Bref, après  les volcans javanais, nous avions hâte d'aller explorer une autre merveille indonésienne... les fonds marins!

Après notre épopée  en bus, nous sommes arrivés à Permuteran à quelques kilomètres  de Gilimanuk, port d'arrivée des ferry en provenance  de Java. Permuteran est un petit bled très très calme qui sert de base de départ pour plonger sur Menjangan, une petite  île à quelques encablures de Bali, réputée  pour ses tombants magnifiques. Et on s'en ait mis pleins les yeux! Des gorgones de folie, des coraux mous, durs de toutes les couleurs. Nos étions dans une petite guesthouse très  sympa et nous avons ensuite bouger pour rejoindre Amed, 120km plus à l'est, la Mecque de la plongée au nord de l'île.  Anthony, de son côté, redescendait au sud rejoindre sa chérie et tous deux devaient remonter sur Tulamben ou il était prévu que l'on se retrouve pour leur faire passer leur 1er niveau de plongeur.

Arrivés à Amed, nous avons eu notre 1er entretien d'embauche qui s'est soldé par un échec car nous nous étions déplacés pour un emploi en fixe et il s'avérait que ce serait du freelance mal payé, ne nous permettant même pas de couvrir nos dépenses de base... de plus, le contact avec le directeur du centre a  été compliqué (il nous a gentiment  expliqué que nos CV n'étaient pas intéressant pour mieux nous faire accepter ses conditions merdiques!), heureusement à 35 ans, on ne s'en laisse plus conter de la même  manière  qu'à 20! Surtout, que plonger à Amed revient à un prix dérisoire dès lors que l'on a son équipement.  Beaucoup de sites se trouvent à distance de nage depuis la plage, donc pas besoin de bateaux ou alors seulement  des petites barques des locaux; du coup, il ne nous restait que les bouteilles et les poids à  louer, soit environ 2 euros 50!  On en a bien profité: 21 plongées en 13 jours, de ce fait le besoin de travailler  dans l'idée de plonger pour pas cher, ne s'est pas vraiment fait sentir! Après quelques jours à Amed, nous sommes partis nous installés à Tulamben et avons profité des quelques jours précédant l'arrivée de Lise et Anthony,  pour redecouvrir ces sites geniaux: épave couverte de coraux, poissons à profusion, tombant...et un requin, et des tortues, et des nudibranches de folies, et des Napoléon. .. bref je pourrai énumérer 20 espèces  de plus!!!

Nous avons ensuite commencé le cours d'Open Water pour Lise et Anthony. Alex et moi faisant la théorie, puis Alex donnant le cours en piscine et moi en pleine eau! On a passé  de bons moments et nos élèves ont eu la chance pour leurs 1ers plongées de voir requin, tortue... un vrai festival!

Après  ces quelques jours, nous sommes retournés  plonger du côté  d'Amed,  tous ensemble, avant de descendre pour une petite semaine à Kuta,  la capitale régionale du surf, afin de refaire nos visas, dans l'idée de prolonger de 3 bonnes semaines notre séjour  indonésien, pour  visiter les fonds marins des Komodos et de voir au passage quelques dragons! Après 3h de route pour faire 120km (la moyenne se normalise!), nous avons donc rejoint Kuta qui a l'inverse du reste de Bali est très très peuplée par tous les touristes en mal de vagues et de plages de sable. Kuta ne reflète  en rien le reste de l'île, vraiment très calme, quand tout ici est bruit, monde, ambiance...Californienne! C'est parfait pour quelques jours mais rapidement l'envie de calme vous reprend et là,  il est temps de repartir vers d'autres lieux.

Alex s'est mis au surf, moi, je me suis transformée  en groupie de surfeur et dans le même  temps, nous avons entamé les démarches pour étendre notre visa pour 3 semaines de plus. Et là,  comme à chaque fois que nous devons nous frotter aux autorités de n'importe quel pays d'Asie, c'est un vrai gymkana en perspective... dans ce cas d'extension de visa, il nous aura fallu pas moins de 3 allers/retours au bureau de Kuta (attention si vous êtes à Kuta ou ailleurs sur Bali, il y a plusieurs bureaux qui diffèrent selon le lieu de résidence!) : une 1er fois pour prendre le dossier et le reposer,  une 2 ème  fois pour les photos et le paiement et une dernière fois pour récupérer nos passeports! Bref une semaine pour 2 tampons!

Puis départ  pour les Komodos..


Powered by BlogEngine.NET 2.0.0.36 - Log in
Original Design by Laptop Geek, Adapted by onesoft & Yome NetSan