0

MSDT: Master Scuba Diver Trainer

Isa , le 19 janvier 2015 10:44

Une fois, le diplôme d'instructeur en poche, il est possible d'enseigner tous les niveaux de plongée jusqu'au Divemaster, y compris de proposer toutes les introductions ou adventure in diving qui composent l'Advanced course. 

Cependant, PADI propose aussi de spécialiser dans certains domaines de plongée, par le biais de spécialités. Pour le plongeur non professionnel, il peut prétendre au "titre" de Master Scuba Diver, dès qu'il possède au minimum 5 spécialités proposées par PADI (sur un choix toujours plus large). Pour enseigner ces spécialités, il faut donc, en toute logique, être Master Scuba Diver Trainer!

Autre impératif pour prétendre à ce titre, avoir déjà certifié 25 plongeurs. 

Chez Crystal, comme dans la plupart des centres PADI 5 stars, on vous propose un package qui comprend 5 spécialités et un internship pour atteindre les 25 certifications. Les 5 spécialités sont donc à choisir parmi un éventail très large. Alex a donc choisit: Plongée profonde, plongée sur épave, navigation sous marine, DPV (véhicule sous marin), équipement. En ce qui me concerne, j'ai choisit quasiment les mêmes à l'exception des 2 dernières: je me suis décidée pour naturalisme sous marin et photographie.

Comme nous avions auparavant signé pour le pack IDC, nous possédions déjà les specs Nitrox et O2 provider, ainsi que Project Aware, maîtrise de la flotabilité ainsi que l'enseignement des 1ers secours pour enfant et pour adulte.

Nous cumulons donc, aujourd'hui 9 spécialités chacun, ce qui se montrera particulièrement intéressant pour nos futurs employeurs...

Concernant l'internship, il s'agit d'enseigner en binôme avec un instructeur chevronné, afin de voir ses trucs et astuces pour l'organisation du cours, la gestion des élèves... toutes ces choses que l'on voit de manière parfaitement théorique lors de l'IDC. Les certifications se font au nom de l'instructeur débutant et le salaire va à l'instructeur expérimenté, tout le monde y trouve de fait son compte. Sachant, de plus, que plus le "jeune" instructeur réalise de certifications, plus son rôle de spectateur du cours devient un un rôle actif, jusqu'a ce que "l'ancien" n'est plus qu'un rôle clairement secondaire.

Ce système est particulièrement bien pensé car il permet d'acquérir de l'expérience au contact de gens qui forment des plongeurs depuis plusieurs années souvent et qui ont donc tout un tas de trucs et astuces, à dispenser.

Actuellement, Alex possède 10 certifications et moi 16, donc malgré les spécialités accumulées, nous ne pouvons encore prétendre au statut de MSDT, mais ça ne saurait tarder!!!

Si vous avez 2 minutes, allez jeter un coup d'oeil sur la vidéo d'un des cours que j'ai donné...(onglet plongée, vidéo)

4

IDC...la dernière ligne droite!

Isa , le 8 octobre 2014 14:15

Après quasiment 4 mois de plongée, nous voilà donc dans la dernière ligne droite de notre formation de pro du scuba diving world...121 plongées plus tard, nous sommes maintenant arrivés aux portes de l'enseignement.

Dernière étape, et non des moindres, avant la certification finale: l'IDC, la formation d'instructeur. L'IDC se déroule sur 15 jours et se conclue par l'IE...LE grand oral du futur instructeur PADI.

Ces 15 jours se décomposent en cours magistraux en classe, sur la pédagogie, les notions de base mais aussi le marketing et plus généralement, le business de la plongée. On pratique également les présentations en piscine, et en pleine eau: comment gérer les étudiants et leurs éventuelles peurs et paniques sous l'eau...Ce sont des journées assez denses avec beaucoup de notions à retenir, des standards de la fédération à assimiler, des présentations types à maîtriser parfaitement, bref comme dirait l'un de nos instructeurs...so much fun...

Toutes ces présentations sont bien sûr notées sur 5 et il faut un minimum de 3.5 pour réussir l'examen. A Crystal Dive Resort, nos profs sont exigeants et ont un niveau d'attente très élevé, donc nous devrions être, en principe, plutot bien préparé pour l'examen final.

Ce dernier se déroule sur 2 jours : on commence les hostilités avec 2 fois 90min d'examens théoriques sous forme de QCM, sur des sujets aussi variés et sympathiques que la physique, la physiologie, la mécanique...le tout appliqués à la plongée bien-sûr ! Le 2eme jour est consacré aux présentations en piscine et en pleine eau! Chaque aspirant instructeur doit présenter un exercice précis en suivant à la lettre les standards d'enseignement PADI.

Nous saurons immédiatement à la fin de la 2eme journée si nous sommes reçu ou si nous devons nous présenter a nouveau le lendemain pour une session de rattrapage, voir dans le pire des cas, le mois suivant, si vraiment on a raté notre coup ! Le grand avantage de ce système réside dans le fait que nous n'avons pas des semaines d'attente interminable avant de recevoir nos résultats d'examens!!

Le tout se termine comme souvent ici, par une petite "Party" au mythique Bar Next 2, afin de fêter notre réussite... Enfin espérons le!!!!

 

 

 

 

 

 

 

Photos Justin Mayers IDC Koh Tao

0

PADI Divemaster

Isa , le 15 juillet 2014 13:14

Dans la grande famille Padi, je voudrai...le 1er niveau professionnel: Le Divemaster !!

Un Divemaster est un plongeur certifié, pouvant justifier d'au moins 60 plongées, capable de guider d'autres plongeurs certifiés lors de Fun Dive, d'assister l'instructeur pendant ses cours...bref, tout un tas de choses sauf, enseigner. Ce 1er niveau pro intervient après la certification en tant que Padi Rescue Diver, le Divemaster est donc capable, également, de gérer les urgences et les 1ers secours en général.

Il s'agit également du 1er niveau Padi, à partir duquel, on peut se faire rémunérer pour ses services, auprès des clubs de plongées.

Cependant, autant les autres certifications Padi s'obtiennent généralement après quelques jours et une base théorique, appliquée ensuite en piscine, puis en pleine eau, autant le Divemaster demande plus de temps, plus d'apprentissages...bref plus de tout, mais en même temps, rien de plus normal, on devient professionnel, après tout!!!!

Différentes étapes caractérisent cette formation:

il faut compter environ 9 étapes successives, qui se décomposent selon:

des workshops d'apprentissage sur le thème "comment démontrer et expliquer les basiques de la plongée à des plongeurs certifiés qui veulent se les remettre en tête", "comment gérer des plongeurs certifiés lors de Fun Dive du début à la fin d'une sortie de plongée"...

des tests de natation avec chronomètre,

des stages auprès d'instructeurs donnant des cours des 3 premiers niveaux de plongées,

des notions d'environnement et d'écologie afin de sensibiliser les plongeurs non-pro au respect des mondes sous-marins,

une cartographie d'un site de plonger pour améliorer sa capacité à s'orienter,

justifier au début de la formation de 40 plongées à son actif et 60 à la toute fin,

suivre des Divemasters certifiés comme leurs ombres pour voir comment ils gèrent en temps réel leurs Fun Divers!!

un examen théorique,

un examen pratique en situation (donc on organise une plongée de A ä Z avec des plongeurs/clients)

bref, on ne s'ennuie pas pendant toute cette formation...ça va nous prendre environ 2 mois...ce qui est une moyenne correcte...certains prennent jusqu'à 2 ans et d'autres arrivent à le faire en 15 jours (je n'ai pas encore compris comment ils y parvenaient!!!)

0

Padi Rescue Divers

Isa , le 28 juin 2014 08:59

La 3 ème étape de la formation Padi pour devenir un plongeur autonome et efficace est le cours Rescue Divers.

Ce cours très stressant psychologiquement est, cependant particulièrement important et gratifiant à suivre. En effet, après vous avoir appris à plonger, votre instructeur vous apprend à vous sortir de situations delicate et à aider des plongeurs potentiellement en detresse.

La formation en elle même se divise en 3 parties sur 4 jours:

-Tout d'abord,1 journée consacrée à l'apprentissage des gestes qui sauvent et des techniques de base des 1ers secours. Massage cardiaque, bouche à bouche, pose d'atelle... au bout de 6 heures de cours et d'exercices pratiques tout ça n'aura plus de secrets pour vous...

-Le lendemain, on rentre dans le vif du sujet...les 1ers secours en plongée. Concrètement, on commence avec 1 matinée de théories spécifiques a la plongée, sanctionnée par un examen theorique final. L'après-midi est consacré aux exercices en piscine avec un nombre certain de victimes consentantes, représentées par des apprentis Divemasters. On revoit des basiques: vidanger son masque sous l'eau, se servir de l'octopus de son binôme, enlever et remettre tout son equipement sous l'eau.... Et puis, on travaille de nouveaux items: remonter une personne inconsciente en surface, aider un plongeur qui aurait une crampe, qui se mettrait à paniquer, qui serait en panne d'air... Restant en milieu confiné, ces exercices sont stimulant mais o pas trop flippant.

-Le 3ème jours, les choses sérieuses commencent...tout d'abord, le matin, petite revision des principes de base de l'orientation sous marine avec un  compas. Et l'après-midi,  exercices en milieu naturel, à petite profondeur (5-6m), plus simplement, on revoit en mer, ce que l'on a vu en piscine la veille...Sauf que les "victimes" vous mettent en condition réelle, criant à l'aide et se jetant à l'eau pour simuler un problème...Stressant...

Le dernier jour, tout commence, plutôt calmement avec des explications sur l'usage de l'oxygène comme principale alternative en cas d'accident de plongée. Ainsi que l'élaboration de procédures d'urgence à appliquer selon le site choisit...Bref de la paperassrie!!! L'apres-midi fut sans conteste le plus flippant de toutes mes expériences de plongée!!! Pendant 3 bonnes heures, nos "gentilles victimes" se sont sans cesse, jetées à l'eau, simulant des situations d'urgence et parfois à 2-3 victimes à la fois!!!! Biensûr, ne faisant rien pour nous faciliter les choses, ils demontaient une partie de notre matériel à chaque instant, que l'on soit obligé de toujours vérifier notre equipement avant d'aller "sauver quelqu'un". Je crois bien ne jamais avoir autant été sur le qui-vive de toute ma vie...Sans compter sur le plongeur manquant, qu'il a fallut aller rechercher sous l'eau, remonter en surface, déséquiper complètement en lui faisant du bouche à bouche et en le remontant sur le bateau pour finir par un massage cardiaque. Imaginez mon désespoir quand il a fallut que je remonte sur le bateau, à la force de mes petits bras, un rasta dont les dreads pleines d'eau, le faisait peser bien 5 kilos de plus!!!!!

Finalement, notre instructeur estimant que l'on avait bien travaille nous proposa un FunDive....fort sympathique, nous avons vu un charmant hippocampe et tout un tas de Divemaster-victime, qui, avec un bel emsemble, ont commencé à simuler tout un tas de problèmes potentiels à 12m de profond...Je ne dirai pas que l'on était surpris mais c'est vrai que l'on a commencé à sérieusement leur en vouloir!!!!! Cette journée sans fin, c'est enfin terminée par une dernière blague devant la  plage du club où nous, pauvres élèves rescuer, avons dû tous re-sautés à l'eau une dernière fois pour aller sauver ces pseudo @#$%$#@ de  victimes de m#$#@^!!!!!!!!!!!!

En conclusion, je dirai que, de mon point de vue ce cours est essentiel et devrait être la 2 ème étape de la formation de plongée....Elle permet de dédramatiser les problèmes basiques que l'on peut rencontrer en plongée et elle assure une connaissance de base des pré-requis du sauvetage en mer.

0

PADI Advanced Open Water Diver

Isa , le 12 mai 2014 22:48

Une fois l'Open Water obtenu, la suite logique est de passer l'Advanced Open Water.

Et bien franchement, c'est beaucoup plus simple et plus "fun". En fait, la technique étant considérée comme acquise, on vous propose dans ce niveau du PADI, d'approfondir certains items juste survolés, voir pas du tout abordés pendant l'Open Water.

Ainsi, l'obtention du diplôme se résume aux choix de 5 spécialisations parmi un large panel d'options (enfin tout dépend des clubs). Vous pouvez de fait, améliorer votre flotabilité, vos connaissances de l'environnement marin, de nos amis les poissons, apprendre la photo ou la vidéo marine, savoir plonger en profondeur, sur épave, avec un scooter marin, en dérive...

Nous avons préparé l'Advanced au Mexique, sur des spots fabuleux. Nous avons choisi, comme items, la connaissance de l'environnement, la plongée en profondeur, en dérive, l'orientation et la flotabilité...Au départ, quand on en parlait avant d'arriver à Playa, on se lançait plutôt dans la photo ou le scooter marin...des trucs terribles!!! Mais finalement, après en avoir pas mal parlé avec notre instructrice Cynthia, nous nous sommes rendus compte qu'avant de nous lancer dans ce type d'aventures, il valait mieux approfondir ce que l'on a découvert pendant l'Open Water. Et ce fut un excellent conseil, j'ai réellement pu améliorer ma technique de plongée.

Après, il faut tout de même relativiser, on se spécialise, certes...mais un peu...en fait on approfondit plus ou moins, il s'agit plus d'une introduction, la véritable spécialisation intervient plutôt au niveau du diplôme du Master Scuba Diver Instructor (donc largement plus haut dans l'échelle PADI) où effectivement, on devient incollable sur un item!!!

Ce fut cependant une expérience intéressante, elle m'a permis d'améliorer sensiblement ma flotabilité neutre, à me calmer et à moins me diriger avec les bras et à me déplacer en utilisant surtout l'inertie. Par contre, concernant l'orientation, il va sans doute falloir que je m'entraîne encore avec le compas, le rectangle sous l'eau que je devais réaliser en se dirigeant uniquement avec cet instrument de torture, n'avait de rectangle que le nom!!! 

La prochaîne étape sera le PADI Rescue, là on va vraiment apprendre quelque chose de différents, on va savoir comment se débrouiller dans des situations d'urgences, les gestes de 1ers secours...Voilà de nouveau une étape intéressante, enfin on verra?!

(ça, c'est ma participition au blog, la photo!)

0

PADI Open Water Diver

Isa , le 1 mai 2014 15:53

Etape initiale pour ne pas dire initiatique dans le but de devenir plongeur autonome, le PADI Open Water Diver est le diplôme qui sanctionne la découverte que l'on peut faire de l'univers de la plongée quand on se dit que "bon c'est top les baptèmes, mais je voudrais voir plus, plus profond, par moi même!!"

Ce 1er niveau se décompose en 1/2 journée de théorie en classe, 1/2 journée en piscine et 5 plongées en pleine eau.

Au départ, c'est surtout, pas mal de théorie à ingurgiter...tout un livre et tout un DVD en fait!!! ça à l'air barbant, et pour de vrai, ça l'est!!! Mais c'est un mal nécessaire, eh oui, ce que l'on apprend en regardant et en lisant, ce sera des choses sur lesquelles on reviendra plus brievement avec l'insructeur et surtout que l'on verra en pratique, dans la piscine et finalement, en milieu naturel. En outre, toute cette théorie permet d'appréhender les notions de pression, de compression de l'air, d'azote, de matériel...

La plongée est un sport où il faut savoir être rigoureux envers soi-même et envers l'autre, nous n'évoluons pas dans notre milieu donc il faut apprendre à connaître ses points faibles, de manière à, juste, profiter du spectacle!

La 1ère étape est donc: la théorie en classe avec son instructeur. Pendant plusieurs heures, on va revoir les différents points aborder dans le DVD et vérifier si les notions de base sont comprises. L'intructeur est là pour éclaircir, explique, approfondir des infos pas forcément évidentes pour tous.

La 2ème étape se caractérise par une familiarisation avec le matériel, le fait de respirer et surtout d'acquérir un début d'aisance sous l'eau, tout cela dans le milieu rassurant de la piscine. Là, on va apprendre à gérer sa respiration sur détendeur, le poids de son matériel, les gestes de base face à son masque qui se remplit, l'usage de l'octopus de secours, la flotaison neutre...

Enfin la 3ème étape: la 1ère plongée en pleine eau!!! Un moment magnifique mais aussi un peu angoissant. On quitte la piscine si rassurante pour l'océan, la mer...bref le Vrai, avec ses courants, ses bêtes! Si comme nous, vous passez l'Open Water dans une mer tropicale (nous, c'était Bali) avec des récifs coraliens et un écosystème riche, rapidement l'angoisse fait place à l'émerveillement. Soudain, on prend conscience que l'on fait partit nous aussi de cet environnement si particulier, totalement émergé, on se retrouve à égalité avec les Mérous, les Poissons Anges, les Raies, qui si on ne les embête pas trop, continuent leurs petites vies et nous permettent de les voir en vrai, évoluer à leur rythme...juste magique!

Les 3 autres plongées en mileiu naturel permettent de pratiquer les exercices de base de la plongée en conditions réelles, jusqu'à ce que ces basiques soient totalement intégrés. La dernière sortie étant consacrée a un "examen" des connaissances. Rien de bien compliquer, on ne vous demande pas de repasser le BAC non plus!!

D'ailleurs en parlant d'examens, un QCM vérifie l'acquisition des infos théoriques étudiées, afin d'être tout à fait complet...

Pour résumer, l'Open water se déroule: en 6 plongées dont 5 en milieux naturels et 1 en piscine, avec un aspect théorique caractérisée par des cours sur papiers/DVD et un contrôle terminal.


Powered by BlogEngine.NET 2.0.0.36 - Log in
Original Design by Laptop Geek, Adapted by onesoft & Yome NetSan