0

De la difficulté à sortir du système...

Isa , le 19 May 2014 18:16

Un article qui ressemble un peu à un coup de gueule, je vous l'accorde mais bon mieux vaut prévenir, la surprise est de fait, moins rude.

Les préparatifs du voyage ne comprennent malheureusement pas que prévoir son itinéraire, faire son sac, gérer sa banque, son assurance santé...Il y a, en tous cas pour nous, tout un pan de tracasseries divers dû au fait que l'on vendait tous nos biens, que l'on voulait se libérer de toutes contraintes administratives, inhérentes à une vie stable dans un pays occidental...et que ceci fut un véritable parcours du combattant dû à la lourdeur du système, d'une part mais aussi, par ailleurs, au réel manque de rigueur des interlocuteurs que l'on rencontre au fil de ces interminables démarches!!!

Tout d'abord, la vente de l'appartement...méfiez vous des agents immobiliers, si vous avez de la chance vous allez tomber sur un débrouillard, au listing client conséquent, sérieux et impliqué, qui ne va pas vous sur-évaluer votre bien...Bon nous, on a cumulé, la sur-évaluation, le manque de rigueur, le listing client faiblard et un contexte économique délicat (dans une région qui ne posait jusqu'alors pas de soucis!!). Résultat: entre la mise en vente et la signature d'un compromis de vente: presque 6 mois! Sachant que pour finir, on a envoyé promener toutes les agences et que l'on s'est débrouillé avec Le Bon Coin...Ce fut notre meilleure idée concernant la vente de notre F2

Les démarches administratives, consécutives à notre départ...Nous avons donc appris au cours de ces mois de préparatifs que la lettre en recommandé avec accusé de reception est un préalable à tous types de démarches et que parfois elle se couple, de manière fort heureuse avec une opposition bancaire sur prélèvements!!

En effet, je ne compte plus les coups de fils, coup de gueules, aux opérateurs téléphoniques, assureurs divers, administration fiscale, dans le but, somme toute légitime, de ne plus avoir à payer pour des biens que nous n'avions plus, pour une assurance travail alors que nous avions démissionné, pour un forfait de téléphone ou du matériel, type box internet, renvoyé et/ou résilié.

Un vrai parcours du combattant car entre le total manque de suivi du dossier, les congés du mois de mai et le "j'm'en foutisme général", il y a de quoi devenir anarchiste, limite à se dire que la condition d'apatride (bon ne tombons pas dans l'extrêmisme, d'ermite, plutôt!!) paraît soudain pleins d'avantages, comme celui de se barrer quand on veut comme on veut (si on excepte le fait qu'en étant apatride, on a pas de passeport !!)

Alors je le reconnais, on n'a pas eu de bol... et pour beaucoup, tout se passe comme sur des roulettes avec personnes compétentes en plus, un vrai bonheur...

Mais il faut garder à l'esprit, que partir pour un tour du monde sans date précise de retour, comme c'est notre cas, implique quitter un système qui par définition s'applique à tous en toutes circonstances, en deux mots...qui ne veut pas être quitté!!!

Add comment




  Country flag
biuquote
  • Comment
  • Preview
Loading



Powered by BlogEngine.NET 2.0.0.36 - Log in
Original Design by Laptop Geek, Adapted by onesoft & Yome NetSan