0

Australie: Le Territoire du Nord

Isa , le 17 juillet 2015 13:33

Nous sommes arrivés à Darwin le 13 juillet, donc après un an et un mois en Asie, nous voilà maintenant en Océanie pour quelques semaines. Tout d'abord, nous sommes de retour dans une culture occidentalisée...avec du fromage, du pain, des steacks de boeuf qui n'ont pas été mariné pour être conservés, du vin et...le tout à des tarifs tout ce qu'il y a de plus européen eux aussi! 

Le 15 juillet, nous récupérions notre nouvelle maison pour 6 semaines. Notre campervan est une sorte de grosse camionnette aménagée avec un petit frigo, un micro onde, un évier avec un réservoir de 37L , 2 plaques au gaz et un coin "salon" qui se transforme en lit 2 places le soir. Rajoutez à tout ceci des placards partout et vous aurez une petite idée de notre maison escargot. Super confortable et relativement maniable (il n'est pas utile d'avoir le permis poids lourd pour le manœuvrer), nous avons pris la route pour un grand U à travers toute l'Australie, soit environ 9500km en 48 jours!!! Notre itinéraire partait donc de Darwin, de là, nous avions programmé 3 jours dans le fabuleux Kakadu national parc, puis Katherine et ses gorges, Mataranka et les sources chaudes, du désert, du désert, du désert... Ensuite, Alice Springs pour faire le plein du frigo, de la bouteille de gaz... Kings Canyon, puis Uluru (biensûr!) complèteraient notre descente vers le sud avec un dernier arrêt à Cobber Peddy pour visiter les mines d'opales, avant d'arriver à Adélaide. Bref, notre périple dans l'Outback, nous prendrait 16 jours, puis le sud de Adélaide (on espère bien y voir les baleines) à Melbourne, en passant par Great Ocean Road, entre autres. De là, Melbourne-Sydney par la route des montagnes si le temps le permet (bref, s'il n'y a pas trop de neige!) et enfin Sydney-Airlie Beach, avec Byron Bay, les Whitesundays et quelques plongées sur la Grande Barrière...Avant un dernier run jusqu'à Brisbane d'ou nous décollerons pour Hawaï le 27 aout!

Mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs, tout d'abord l'organisation de la vie à l'autralienne. Au vu des prix des hôtels, B&B, auberges de jeunesse...beaucoup d'australien voyagent dans leur pays par le biais du camping voir du caravanning. D'ailleurs ce serait bête de s'en priver, tout est prévu pour faciliter la vie du campeur...Il existe de nombreux campground, très bien entretenus, avec le choix de réserver un site avec ou sans électricité, les commodités sont généralement très propres (ou alors ma notion de l'hygiène s'est quelque peu modifiée après 1 an en Asie!!). Le prix de la place pour le van pour la nuit est à quelques exceptions près (Uluru, Kings Canyon et globalement les grandes villes) très abordables et le fait de voyager dans sa maison, apporte une liberté de planning fort appréciable. Après quelques ajustements au niveau de l'usage de la 2ème batterie (histoire de pouvoir faire fonctionner la pompe à eau de l'évier et d'avoir toujours de la lumière même quand on n'est pas branché), de nos 37 petits litres d'eau et de la durée de vie de notre bouteille de gaz, on a sereinement affronté l'Outback australien avec ses centaines de kilomètres au milieu de la pampa, des plaines rouge ocre, des kangourous suicidaires, des perroquets multicolores... et des mouches!!! Je pourrai faire tout un article sur les mouches et l'Australie, je crois que je n'avais jamais vu des insectes aussi horripilants et aussi abondants que les mini mouches australiennes...

Nous avons donc quitté Darwin pour Kakadu. Ce parc, classé au patrimoine mondial, est renommé pour ses peintures aborigènes, pour certaines vieilles de plus de 20000 ans, pour ses crocodiles omniprésents, pour ses paysages inoubliables... et pour Crocodile Dundee, c'est là que se passe le film.  Nous avons passé 3 jours à Kakadu.

Le 1er, nous avons été admirer les peintures d'Ubirr et la vue panoramique sur les plaines marécageuses, que l'on a depuis le haut du rock d'Ubirr. La vue était juste à vous couper le souffle, des plaines inondées, verte à perte de vue, des zones de savanes au pied du rocher d'Ubirr d'ou s'épanouissaient des termitières par dizaines et en direction du sud, une forêt de petits résineux, de broussailles et de trous d'eau ou s'ébattent joyeusement les crocos. D'ailleurs, ces derniers sont signalés dans chaque mare, trou d'eau, pseudo rivière et les interdictions de baignade ne sont pas à prendre à la légère. Il y a 2 sortes de crocos en Australie, ceux d'eau douce, plutôt craintifs et ceux d'eau saumâtre, énorme et plutôt agressifs!

Autour d'Ubirr et de Nourlanguie, autre site aborigène ou nous nous sommes rendus le 2ème jour, il y a pleins de ballades à faire à pieds mais il faut toujours garder à l'esprit que l'on peut tomber sur un croco au détour du chemin!!! A Ubirr, d'ailleurs, quand nous longions la rivière, nous en avons vu quelques beaux specimens, paresseusement en train de se faire bronzer... Au delà des crocos, nous n'avons pas manqué d'apercevoir quelques wallaby et des perroquets, des aigles... le parc et même l'arrière pays dans son ensemble, est une région ou la nature garde encore une certaine prédominance sur l'activité humaine et du coup, croiser ces animaux, n'est pas rare.

Finalement, nous avons terminé notre visite de Kakadu par Yellow Waters, une zone marécageuse, bien connue pour ses croisières sur la rivière. Nous avons fait l'impasse sur la croisière (bien trop chère pour notre budget) mais nous n'avons pas manqué le coucher du soleil sublime sur la nature inondée!

Nous serions bien resté un jour de plus pour découvrir un peu plus du parc mais 9500km, ça implique de rouler de temps en temps!! Donc nous avons poursuivis notre road trip vers le sud et vers un autre parc national, celui de Katherine, 175km au sud de Kakadu. Katherine est réputé pour une enfilade de 13 gorges magnifiques, que l'on peut remonter en bateau ou en canoë.

Comme nous ne sommes pas des feignasses, nous avons opté pour le canoë double, qui nous a emmené jusqu'au défilé qui marque le début de la 2ème gorge. Là encore, le paysage était incroyable et le petit pic d'adrénaline qui ne nous a pas quitté tout au long de la remontée de la rivière (là encore la baignade est interdite car il y a des crocos), nous a aidé à pagayer rapidement et sans fatiguer. Nous sommes ensuite descendus de 100km pour nous arrêter à Mataranka, ou nous avons pu profiter de source chaude (32°) en pleine nature (mais là il n'y a plus de crocos...), dans un vrai jardin tropical!! Après l'exercice du matin, ce fut un vrai bonheur que de se laisser porter par le léger courant, dans cette eau si agréable.

Le lendemain, nous entamions notre grande descente vers Alice Springs, soit  environ 700km avec un arrêt pour la nuit au Devil's Marble, un amoncellement de rochers gigantesques, plus ou moins rond (on dirait un jeu de construction géant), qui prennent une teinte rouge orangée au coucher du soleil,  au milieu de plaines désertiques. Le 21 juillet, nous arrivions finalement à Alice Springs ou nous avons refait le plein du frigo, du réservoir et du gaz avant de passer la nuit au pied des MacDonell, une chaîne de "montagnes" qui surplombent la ville. Alice Springs est LA grande ville au centre du pays et elle compte royalement 125000 habitants... C'est une petite ville charmante, ou la population d'aborigènes est très importante. La ville possède d'ailleurs de nombreuses galeries, spécialisées dans l'art local. Pour les aborigènes, l'art est une activité spirituelle qui fait partie intégrante de leur culture millénaire. De ce fait, les représentations graphiques sont plutôt codifiées et finalement, l'acte de peindre est aussi important que le résultat. Vraiment très intéressés, nous avons visité plusieurs galeries et avons pu quelques peu approfondir ce que l'on avait découvert à travers les peintures "rock art" à Kakadu.

Le jour suivant, nous reprenions notre descente vers le sud avec 2 grands détours prévus dans notre programme: King's Canyon et Uluru.

Ajouter un commentaire




  Country flag
biuquote
  • Commentaire
  • Aperçu immédiat
Loading



Powered by BlogEngine.NET 2.0.0.36 - Log in
Original Design by Laptop Geek, Adapted by onesoft & Yome NetSan