0

Australie: The Red Center

Isa , le 28 juillet 2015 12:51

Une grosse semaine après notre arrivée en Australie, nous posions nos valises au coeur de l'Outback, dans l'essence même de la culture arborigène, dans le parc natioanl de Uluru/Ayers rock, classé à l'UNESCO. 

Ayant correctement rechargé nos batteries, frigos...à Alice Springs, nous sommes descendus environ 400km, plus au sud, dans le magnifique King's Canyon. Un autre parc national dont la beauté des paysages nous a là encore, laissé sans voix! Nous avons passé une nuit dans le camping du parc (très cher, le plus cher de tous les campings essayés jusque là, 50AUD par nuit pour 2!!) et le lendemain, nous n'étions qu'à quelques kilomètres à peine du début des différentes ballades qui permettent de découvrir le Canyon. Grands sportifs (sic!), nous avons opté pour le grand tour qui permet de voir le canyon dans sa globalité, soit 3 bonnes heures de marches. Nous avons commencé par la petite marche qui reste dans le fond de la vallée et vous emmène quasiment au bout du canyon, sous les parois en grès rouge. Le contraste de la nature entre les parois rouge-orangées et les arbres, très verts, auguraient déjà d'une ballade encore une fois magnifique. Et ce fut le cas, après une rapide grimpette, nous nous sommes retrouvés sur les hauteurs du Canyon, la vue y était incroyable et la rencontre fortuite avec un jeune python, nous a rappelé qu'ici, la nature est vraiment sauvage (croier un serpent, un dingo ou des crocos au détour d'un chemin n'est pas inhabituel!). Nous avons donc longé les bords du Canyon avec des paysages de dômes de pierres, succédant à de petites "vallées" de grès, amenant à des surplombs culminant à plusieurs dizaines de mètres de haut... Nous en avons vraiment gardé un souvenir émerveillé.

Nous avons ensuite repris la route direction Uluru, n'ayant pas de 4X4, nous avons été obligé de rebrousser chemin d'une centaine de km, puis à nouveau sur Lasseter nous avons gagner Uluru. Après avoir passés la nuit à Curtin Springs, un camping près d'Uluru, gratuit quand on ne réserve pas de site avec électricité...comme nous avions fait le plein de courant la veille, c'était notre cas et nous avons donc pu passer la nuit là bas gratuitement...ce qui a un peu compensé le tarif exorbitant du dernier camping!

Nous sommes arrivés à Uluru le 25 juillet. Nous avons tout d'abord réservé notre place au camping, afin d'être sûr d'avoir un site avec électricité puis nous avons pris la direction du parc. C'est un ensemble gigantesque qui couvre, certes, Uluru mais aussi l'ensemble de monts, Kata Tjuta (le fameux Mt Olga), 40km plus à l'ouest; du coup, les 25AUD par pers pour 3 jours de ticket d'entrée ne nous ont pas semblé si excessif. Nous avons commencé notre visite par le centre culturel qui explique aux néophytes que nous sommes, la culture aborigène locale et l'importance d'Uluru pour cette dernière. Puis, nous avons repris le van pour aller voir ce gros cailloux! Là encore, la découverte fut de taille, un immense rocher de 1,6km sur 350m de haut, de couleur rouge sombre, posé là, au milieu du désert...juste incroyable! Nous avions lu des commentaires de bloggers qui s'interrogeaient sur la pertinence de faire un détour de plusieurs centaines de kilomètres pour voir un gros rocher rouge...pour nous, le gros rocher en question vaut largement le détour, tant sa présence à cet endroit, l'atmosphère qui s'en dégage...paraissent irréelles. Nous en avons fait le tour en voiture (Rhôoooo les flemmards!!) mais avons quand même pris le temps de faire quelques unes des petites balades proposées, afin de découvrir les peintures des aborigènes et des curiosités dans la roche (érodée à certains endroits avec une forme de vague géante de pierre!)

Echappant de peu à une belle averse, nous sommes rentrés au camping la tête pleine d'images de roche rouge, lisse, plantée au coeur du désert australien.  Le lendemain, nous avons poussé jusqu'au Mt Olga. Pour les aborigènes, les deux groupes de rochers-montagnes (Uluru et Kata Tjuta) participent de la même importance spirituelle et l'ambiance que l'on ressent au Mt Olga permet de mieux comprendre l'attachement des locaux à ces sites. Moins fréquenté que Uluru, les balades y sont plus diversifiées, les promeneurs s'y croisent moins et du coup, il se dégage de ces montagnes, une vrai sérénité. Là encore, la roche rouge sombre posée au milieu de rien surprend et laisse réellement perplexe sur la composition géologique de la région! Ces deux jours au coeur du centre rouge, nous ont laissé l'impression de saisir brièvement le coeur battant de ce pays, on s'est promis d'y revenir...

Nous avons donc quitté le Territoire du Nord, direction L'Australie du Sud et notre périple dans le centre rouge s'est poursuivis par la visite de Coober Pedy, la ville minière des opales. Sur des centaines d'hectares, les prospecteurs creusent et mettent au jour des centaines de milliers d'opales de tailles, de couleurs...de valeurs différentes. Nous avons fait le tour d'une ancienne mine reconvertie en musée, qui donne un aperçu de ce qu'était la vie d'un mineur à Coober Pedy, au début du siècle dernier. Encore aujourd'hui la moitié, pour ne pas dire les 2/3 de la ville prospectent. Limite, on se croirait dans le Far Ouest américain au temps de la ruée vers l'or!!! Un vrai saut dans le passé!

Le 27 juillet, une grosse journée de voiture nous attendait, nous avons en effet, rallié Clare à 150 km au nord d'Adélaide, soit un voyage de environ 600km. Partis de Coober Pedy à 8h30, nous sommes arrivés à Clare, à la nuit tombée, à 18h. Mais alors quel changement de décors! Nous sommes passés du désert rouge, au charmantes collines verdoyantes de l'Australie du sud, souvent couvertes de vignes! Un paysage magnifique ou les forêts d'eucalyptus le disputent aux grandes étendues d'herbe grasse, un vrai bonheur pour les milliers de moutons qui y vivent paisiblement. Littéralement amoureux de cet arrière pays si vert (et au final qui nous rappelait quand même la France), nous avons décidé de faire l'impasse sur Adélaide et d'aller creuser le terroir local, c'est à dire les vignobles, le fromage...ce qui s'est terminé, après une journée de ballades dans les vignes, par un bon repas, arrosé de vin rouge de la vallée de Barossa, d'un bout bout de fromage, le tout avec un vrai pain cuit au feu de bois! On s'est régalé!

Le jour suivant nous avons là encore enchaîné les kilomètres jusqu'à Port Fairy, passant de l'Australie du Sud à la région du Victoria, faisant une ultime étape avant d'attaquer notre gros "morceau" du sud australien Great Ocean Road.

Ajouter un commentaire




  Country flag
biuquote
  • Commentaire
  • Aperçu immédiat
Loading



Powered by BlogEngine.NET 2.0.0.36 - Log in
Original Design by Laptop Geek, Adapted by onesoft & Yome NetSan